Kineti compte visiblement ressusciter la Surface originale

Kineti vient de lever le voile sur un nouveau produit assez original, un produit se présentant sous la forme d’une table sous Windows 10.

la-table-kineti

La toute première version de la Surface a été présentée en 2007 et elle n’avait clairement rien à voir avec les machines hybrides actuellement présentes au catalogue de Microsoft.

Elle se présentait en effet sous la forme d’une grande table équipée d’un écran tactile, une table capable en outre d’interagir avec d’autres appareils connectés. Elle avait fait sensation à l’époque et il était même question qu’elle soit déployée en entreprise et dans certains lieux publics.

La Table, la fille spirituelle de la toute première Surface ?

Toutefois, le géant américain a changé d’avis entre temps et il a ensuite commencé à travailler sur des produits plus compacts et moins onéreux.

Kineti Technologies semble bien décidé à ressusciter le concept. Cette entreprise française vient en effet de présenter un appareil pour le moins atypique, un appareil sobrement baptisé… La Table.

Il porte plutôt bien son nom et il se présente ainsi sous la forme d’une table basse équipée d’un écran tactile multipoint de 42 pouces, un écran capable d’afficher une définition de type Full HD 1080p et donc du 1 920 x 1 080. La dalle est protégée par une large protection en verre trempé capable de résister aux chocs, bien sûr, mais également aux rayures et aux éclaboussures.

L’unité centrale est dissimulée pour sa part dans la structure principale du produit. Elle regroupe en son sein un processeur Intel Core i5, une carte graphique Intel HD 6000, 8 Go de mémoire vive au format DDR3 et un disque SSD de 120 Go, avec un port USB 3.0 en prime.

Le produit est plutôt élégant, avec des lignes modernes assez contemporaines. Il sera tout à fait possible de l’utiliser à plusieurs et on pourra même le coucher vers soi pour faire de la visio-conférence.

La Table a pas mal d’atouts, c’est vrai, mais elle est malheureusement loin d’être donnée. Il faudra en effet débourser 5 000 € pour pouvoir profiter de ses services et elle s’adresse par conséquent davantage aux entreprises qu’aux particuliers. Reste à savoir si elle pourra réellement trouver sa place au sein d’une équipe.


Un commentaire

Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Capture d'écran sur le site de Statista
Et si quelqu’un rachetait Twitter ?

Personne n’imagine un monde sans Twitter. Pourtant, bien que son réseau social soit incontournable, la compagnie ne va pas très...

Fermer