Une arme anti-drone capable de faire mouche à 2 kilomètres

Plus que de grands discours, les images parlent d’elles-même. Le constructeur DroneShield a finalisé la mise au point de son arme anti-drone et ce sont les autorités de nombreux pays qui vont être heureuses de disposer d’un fusil anti-drone d’une portée de deux kilomètres.

Arme anti-drone de chez Drone Shield

Le DroneGun de DroneShield est une arme anti-drone redoutable, dont l’apparence ferait presque penser à une arme tout droit sortie d’un film de science fiction. Ce dispositif est probablement ce que les autorités de nombreux pays attendaient pour reprendre le contrôle du ciel après l’invasion de drones civils, notamment au dessus des lieux sensibles.

Un fusil anti-drone pour reprendre le contrôle du ciel

DroneShield a mis au point une technologie capable de détecter des drones dans un périmètre de deux kilomètres et de brouiller leur signal dans les fréquences comprises entre 2.4 gigahertz et 5.8 gigahertz. Cela signifie que ce fusil aura une portée très largement suffisante pour prévenir un survol illégal ou pour éviter un drame dans le cadre d’une attaque terroriste sur un lieu ciblé via ce type d’engins.

Comme l’explique DroneShield, ce fusil anti-drone permettra à des militaires de se défendre en cas d’attaque de drone transportant une charge explosive, il pourra aussi protéger les sites SEVESO, les terrains militaires, les aéroports, les prisons, les centrales nucléaires, ou les zones ayant une forte densités de personnes (manifestation, concert, stade de foot, etc.) contre une attaque terroriste venant du ciel.

Le DroneGun dispose d’un brouilleur de signal GPS et GLONASS obligeant l’appareil à atterrir ou à revenir à son point de départ. Il intègre aussi la possibilité de localiser précisément la station de contrôle, de façon à retrouver le pilote rapidement. Le fusil anti-drone pèse 6 kilos, mais représente la solution souhaitée par les autorités, qui se refusaient à utiliser des armes visant à détruire les drones en vol, en raison du danger que cela pouvait représenter pour des tiers au sol. Un nouveau métier est né : chasseur de drones !

Vidéo de présentation de Drone Shield

Source


5 commentaires

  1. ça ne sert pas à grand chose, tous les drones qui ne sont pas de simples jouets sont équipés du gps, en cas de coupure de la liaison radio ils reviennent seuls au point de départ…. Certains peuvent aussi être programmés pour se rendre en un lieu défini par ses coordonnées par leurs propres moyens avant de revenir, le dernier de dji est même capable d’éviter les obstacles.

    • « tous les drones qui ne sont pas de simples jouets sont équipés du gps »
      ||
      \/
      « Le DroneGun dispose d’un brouilleur de signal GPS et GLONASS « 

  2. Encore faut-il avoir détecter le ou les drones?
    Par ailleurs il doit être possible de programmer les drones pour qu’ils suivent leur trajet de façon quasi autonome au-dessus d’un lieu donné.

    • Eric

      Oui c’est le cas, on peut programmer des plans de vol entièrement automatisés qui ne nécessitent ni pilote ni télécommande sur des machines comme le Parrot Bebop 2, DJI Phantom, Mavic Pro et beaucoup d’autres

Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
gendarmerie-ferme-site-pirate-zone-telechargement
Zone Téléchargement : fermé le lundi, rouvert le mardi…

A moins d’avoir eu un weekend très chargé et d’avoir passé la journée de lundi à dormir, il est impossible...

Fermer