Connect with us
bouygues bouygues

Crypto-monnaies

À 22 ans, il perd 5 500 Bitcoins suite à une arnaque

Un Finlandais de 22 ans s’est vu déposséder de 5 500 Bitcoins dans une arnaque à l’investissement en Thaïlande. Une affaire qui prend une tournure publique due à la prétendue implication d’un acteur de film Thaïlandais.

Il y a

le

bitcoin

Ce lundi, le Bangkok Post a publié un rapport déclarant qu’un groupe aurait sollicité Aarni Otava Saarimaa, jeune homme d’affaires Finlandais, en Juin 2017, au sujet d’investissements dans des actions Thaïlandaises, un casino à Macau et une nouvelle crypto-monnaie appelée Dragon Coin. Le même groupe prétendait que le Dragon Coin pourrait être utilisé dans le casino de Macau, lors de sa sortie.

Pour démontrer la crédibilité et la solidité du projet, ce groupe a convié Monsieur Saarimaa à Macau pour qu’il puisse visiter le casino. Convaincu, le jeune homme d’affaires leur transfère 5 564 Bitcoins. N’ayant aucun retour plusieurs quelques mois, Saarimaa décide de porter plainte auprès de la Crime Suppression Division – CSD – en Thaïlande, en Janvier dernier, aux côtés de son associé local. Ce dernier redoutait déjà avant l’investissement que ce projet d’investissement ne soit une arnaque.

24 millions d’euros de perte

Après investigation de la CSD, il s’est avéré que le groupe n’a commis aucun investissement pour Saarimaa mais a converti les Bitcoins en Bahts Thaïlandaises et transféré les fonds dans sept comptes bancaires. Bien que le CSD ne sait pas exactement quand les Bitcoins ont été convertis, elle estime que la fraude s’élève à plus de 24 millions de dollars.

> Lire aussi :  Faux Bitcoin : 31 millions d'euros volés en 2018, selon l'AMF

Par ailleurs, cette enquête a révélé la possible implication d’un acteur de film Thaïlandais : Jiratpisit « Boom » Jaravijit. Suite à cela, la CSD l’a arrêté mercredi dernier dans l’attente de nouveaux éléments. Cette dernière suspecte aussi Prinya Jaravijit, proche de l’acteur, d’être la tête pensante de cette arnaque. Prinya a quitté la Thaïlande pour les Etats-Unis, en passant par la Corée du Sud. Considéré comme le principal suspect, la CSD collabore avec les autorités américaines pour le retrouver et l’extrader en Thaïlande.

Dans un contexte de régulation mondiale qui se veut être un tournant pour l’avenir des crypto-monnaies, ces arnaques ne plaident pas en leur faveur auprès des régulateurs.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Gonnet

    14 août 2018 at 14 h 23 min

    Beaucoup d attaques sur ces sites
    Nous a 4 plus de 100 000€ arnaque par global marquets group
    Ce site continue et nous impossible de retirer tout est bloqué
    Ne touchez pas à ça
    Le gouvernement ne fait rien et c’est des milliers de gens d’un sont victimes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests