Suivez-nous

Internet

À elles seules, ces 4 sociétés représentent plus de la moitié du trafic internet en France

Le dernier rapport sur l’état d’internet porte un regard on ne peut plus complet sur les activités de l’Arcep et les événements survenus en 2019.

Il y a

  

le

 
enfant internet
© Unsplash / Alexander Dummer

C’est un récent rapport sur l’état d’Internet, mis au point par l’ARCEP, qui permet d’en apprendre davantage sur l’état des réseaux durant la récente crise sanitaire (et le confinement), mais aussi la qualité de service Internet fixe et mobile, sans oublier de s’attarder sur la décomposition du trafic en France (en ce qui concerne 2019).

Plus de 50% du trafic web français pour 4 sociétés seulement

Evidemment, la récente crise sanitaire a eu un impact significatif sur les usages d’Internet en France, avec notamment une très forte augmentation du trafic, de 30 % pendant le confinement, selon les premières estimations. Outre de vraies tensions chez certains FAI, l’ARCEP précise que des tensions très locales sur l’accès à internet mobile ont aussi été constatées ponctuellement. De son côté, la forte augmentation des appels téléphoniques a entraîné des saturations ponctuelles et temporaires sur le réseau voix. « Mais les réseaux ont tenu ! » rassure l’ARCEP.

En ce qui concerne la décomposition du trafic, c’est le géant américain Netflix qui tire son épingle du jeu, et qui représente à lui tout seul un peu plus de 22% du trafic. Il est suivi par Google (15%), Akamaï (environ 9%) et Facebook (environ 8%). En d’autres termes, en 2019, ces quatre sociétés ont vampirisé pas moins de 55% du trafic français. Pas mal…

Pour ce qui est de la qualité de service Internet mobile, l’ARCEP évalue à 45 Mbit/s le débit moyen en téléchargement en France. L’année dernière, ce même débit moyen s’élevait à 30 Mbit/s. Pour l’ARCEP : « C’est en zone rurale que la progression du débit mobile est la plus visible : le débit moyen a doublé en un an. »

Toujours du côté du mobile, le dernier baromètre de l’ARCEP nous indique que 66% des Français n’ont jamais testé un autre navigateur que celui préinstallé sur leur smartphone. Néanmoins, parmi ceux qui ont testé un navigateur alternatif, 55% ont abandonné le browser d’origine pour le nouveau. Le rapport complet de l’ARCEP est à retrouver en source de cet article.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests