A son tour, Mozilla se décide à lutter contre la désinformation en ligne

Mozilla prévoit une série d’actions pour lutter contre les fake news, parce que la désinformation est contraire au manifeste de la fondation.

Le phénomène des fake news a toujours existé, mais il a surtout fait parler de lui en 2016 durant l’élection présidentielle américaine.

Depuis, les acteurs du web enchaînent les initiatives visant à limiter la portée de ces articles mensongers. Et aujourd’hui, après Facebook et Google, c’est Mozilla qui annonce des mesures visant à contrer ce phénomène.

Dans un billet de blog, Katharina Borchert, journaliste et Chief Innovation Officer chez Mozilla, annonce la MITI ou Mozilla Information Trust Initiative, un « effort complet pour garder l’Internet crédible et sain ».

Selon elle, « la désinformation viole presque tous les principes du Manifeste de Mozilla ». De ce fait, la fondation va développer des produits, des communautés, et des recherches afin de combattre ce qu’on appelle aujourd’hui les fake news.

Si Mozilla n’annonce pour le moment rien de précis,  on sait néanmoins que la fondation compte travailler avec des « technologues et des artistes » qui partagent son point de vue afin de développer des technologies contre les fake news.

Une collaboration avec les médias est également évoquée et Mozilla utilisera aussi ses produits, comme Pocket ou Focus, afin de combattre les fake news.

D’un autre côté, la fondation veut éduquer les utilisateurs d’internet, parce qu’on ne résout pas ce problème qu’avec la technologie.

Et au niveau de la recherche, Mozilla présentera une étude sur l’impact de la désinformation sur l’expérience utilisateur en ligne. Des données de navigation recueillies lors de l’élection présidentielle aux USA seront utilisées.

De plus, la fondation veut aider financièrement ceux qui combattent la désinformation à l’aide de moyens tels que la réalité virtuelle ou la réalité augmentée, en plus de soutenir des événements.

Pour le moment, il n’y a donc rien de très concret. Mais on notera surtout que Mozilla rejoint un groupe d’entreprises et d’organisations déterminées à combattre les fausses infos sur le web. Parmi celles-ci, on citera également Wikipédia (via son co-fondateur) et des médias comme Le Monde.


Nos dernières vidéos

Send this to a friend