Suivez-nous

Tech

Abasourdi, Google poursuit à son tour en justice Sonos

Google répond aux accusations de Sonos en faisant également valoir ses brevets.

Il y a

  

le

 
Sonos travaille sur un casque audio
© Sonos

Souvenez-vous, en janvier dernier Sonos poursuivait en justice Google pour violation de brevets sur ses technologies audio. Aujourd’hui, Sonos pourrait regretter son acte, puisque le géant américain n’est pas décidé à se laisser faire et poursuit à son tour Sonos en l’accusant de violer 5 brevets qui concernent le réseau maillé, l’annulation d’écho, la GDN, les notifications de contenu et la recherche personnalisée. Il semblerait que Google soit vexé par la décision de Sonos et cherche à lui faire changer d’avis.

La firme de Mountain View a déclaré : « Bien que Google poursuive rarement d’autres entreprises pour violation de brevets, elle doit faire valoir ses droits de propriété intellectuelle dans ce domaine. » De plus, Google estime avoir été d’une aide précieuse au développement de Sonos en donnant accès à sa technologie Google Assistant, et bien d’autres encore. De son côté, Sonos semble avoir oublié tout cela et reproche à Google d’avoir violé cinq brevets couvrant l’installation, le contrôle et la synchronisation de systèmes de haut-parleurs en réseau multipièces. Selon Sonos, Google aurait dérobé ces brevets lors de l’intégration de Google Play Music à ses enceintes.

Sonos aurait-elle oublié le soutien de Google par le passé ?

Google aurait largement dirigé quelques intégrations dans l’environnement Sonos, et Patrick Spence le CEO de l’entreprise a fait les reproches suivant lors de son témoignage devant la commission antitrust de la Chambre des représentants : Selon lui Google aurait forcé pour intégrer son assistant vocal et aurait empêché Sonos de lancer Google Assistant en même temps qu’Alexa. Patrick Spence a précisément déclaré : « Nous l’avions préparé, nous l’avons montré à Google et à Amazon. Amazon a dit oui. Google a dit, si vous allez faire cela, l’assistant ne sera pas disponible du tout ».

Dans sa plainte, Sonos explique : « Dans le cadre de cette stratégie, Google ne s’est pas contenté de copier la technologie brevetée de Sonos, il a également subventionné les prix de ses produits en violation de brevets, y compris au niveau de l’entrée, et a inondé le marché ».

Jose Castaneda, porte-parole de Google est bien moins virulent, et se montre presque attristé par le changement de position de Sonos. Il dit : « Google est fier de son partenariat de plus de cinq ans avec Sonos, et a travaillé de manière constructive avec Sonos pour faire fonctionner les produits des entreprises de manière transparente en créant des intégrations spéciales pour Sonos. Par exemple, lorsque Google a lancé la possibilité de définir un haut-parleur Sonos comme option par défaut pour l’assistant Google, c’était la première fois que Google le faisait pour une entreprise partenaire. Nous sommes déçus que Sonos ait fait de fausses déclarations sur notre collaboration et notre technologie. Nous nous défendons à contrecœur en faisant valoir nos droits de brevet. Alors que nous cherchons à résoudre notre différend, nous continuerons à faire en sorte que nos clients communs aient la meilleure expérience possible de l’utilisation de nos produits. »

Affaire à suivre…

Youtube
Par : Google LLC
4.4 / 5
84,7 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests