Suivez-nous

Applications

Airbnb prend une décision pour éviter les soirées Projet X

Pour éviter les grosses soirées dans des maisons qui pourraient mal tourner, Airbnb durcit son règlement

Il y a

  

le

 
Airbnb Projet X
© Unsplash / Romain Morel

Les réservations de maisons entières, par des moins de 25 ans et qui plus est dans la même région que leur domicile ? Pour Airbnb, il s’agira d’un ensemble de mauvais signes. Aux États-Unis, la plateforme de réservation a pris la même mesure qu’elle avait déjà prise au Canada, pour éviter que ses réservations se transforment en soirée de type Projet X.

La référence au film de Nima Nourizadeh, sortie en mars 2012 en France, n’est pas exagérée. Le géant de la réservation de logement a connu de nombreuses expériences délicates. De nombreuses fêtes ont mal tourné, et Airbnb sait qu’elle se doit de durcir la mise pour éviter de se créer des problèmes avec les propriétaires.

Dans un communiqué, Airbnb explique que sa mesure prise précédemment au Canada a porté ses fruits. « Depuis l’introduction de cette politique, le nombre de fêtes non autorisées réservées par des clients de moins de 25 ans a connu une baisse significative. D’après notre expérience, nous pensons que cette restriction n’affecte globalement qu’un faible pourcentage des réservations » rapportait la plateforme.

Des locations interdites pour les moins de 25 ans

En substance, Airbnb interdira donc aux États-Unis certaines réservations pour les moins de 25 ans. Il s’agira des annonces pour des maisons entières situées dans la même région que celle dans laquelle réside l’intéressé. Fort heureusement, Airbnb ne catégorise pas tous les jeunes de moins de 25 ans comme des personnes malveillantes ou irresponsables. La plateforme précise que les personnes concernées seront celles avec moins de 3 avis positifs sur leur profil.

Ce durcissement des règles rappelle au combien Airbnb cherche à développer des outils pour connaître au mieux ses clients et prévenir des personnes risques. Il y a six mois, des détails sur son effrayante technologie de vérification des clients avaient fait parler d’elle. Qu’elles soient propriétaire ou locataire, chaque nouvelle personne est scrutée de près par Airbnb.

L’année dernière, au mois de novembre, une fusillade avait eu lieu dans une soirée d’Halloween en Californie, après que des amis aient loué une maison sur Airbnb. Depuis cet événement cauchemardesque, le président d’Airbnb avait lui-même pris la parole pour interdire ce genre de « party house », comme il préférait les nommer.

Plus tôt dans l’année, un autre événement avait mis la puce à l’oreille au service. Après avoir loué son logement à un couple, un propriétaire avait retrouvé sa maison saccagée par une soirée, avec plus de 54 000 € de dégâts.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests