Connect with us

Tech

Airbnb et Uber ont été utilisés par des cybercriminels pour blanchir de l’argent

Des personnes mal intentionnées ont exploité les services Airbnb et Uber afin de blanchir de l’argent en toute tranquillité.

Il y a

le

Uber Airbnb
© Pexels

Dans un article récemment publié, CNBC explique que plusieurs malfaiteurs blanchissent de l’argent grâce à des systèmes bien rodés qui se basent sur Airbnb et Uber. Explications.

Des faux trajets Uber et des fausses réservations Airbnb

Dans les faits, les techniques de blanchiment d’argent des malfaiteurs semblent plutôt simples à mettre en place. Pour Airbnb, ils font alors semblant de réserver un logement chez un hôte, sans pour autant s’y rendre réellement. Dans ce cas, les hôtes en question reçoivent tout de même un paiement dont il reversera une partie aux malfaiteurs concernés.

Pour ce qui est d’Uber, le principe est similaire, si bien que les criminels recrutent de faux chauffeurs qui doivent faire comme s’ils avaient des clients. Lorsqu’un véhicule est appelé, le malfaiteur ne se présente pas, mais le chauffeur reçoit une somme avec de l’argent volé. Par la suite, il en reverse une partie aux cyebrcriminels. Selon Ziv Mador, chef de l’équipe de recherche SpiderLabs de Trustwave, cet argent est parfois reversé en cryptomonnaie.

Des annonces s’adressant à des chauffeurs Uber circulent régulièrement sur le dark web et il semblerait que cette méthode permette aux conducteurs de gagner près de 700 dollars, soit environ 620 euros par semaine (et 2480 euros par mois), soit plus que le salaire obtenu en travaillant en toute légalité. En comparaison, celui-ci est d’environ 1600 euros brut en France, soit près de 1800 dollars.

Rappelons que les plateformes Airbnb et Uber ne sont pas les seuls utilisées par les malfaiteurs pour blanchir de l’argent sale. En effet, certains se sont servis du dispositif des V-Bucks de Fortnite afin de détourner de l’argent. Ils achetaient d’abord ces derniers avec des cartes de crédit volées avant de les revendre à des tarifs plus accessibles sur le dark web. Une fois de plus, certaines transactions étaient effectuées en cryptomonnaie afin d’éviter que les autorités ne suivent les traces de l’argent.

MISE À JOUR — 14/02 : Voici la déclaration d’Airbnb à ce sujet.

« En tant qu’acteur de l’écosystème financier, Airbnb prend ses responsabilités très au sérieux et a développé des modèles, systèmes et procédés sophistiqués afin de détecter et prévenir toutes formes d’abus et d’activités illégales. En complément de ses propres contrôles, Airbnb travaille avec d’autres acteurs du système financier, notamment des institutions financières, des organismes de régulation et des autorités chargées de l’application des lois, à l’identification de nouvelles pratiques et leur partage toutes les informations utiles dans le cadre de la lutte contre ces activités illicites. »

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests