Suivez-nous

Séries

Amazon Prime Video : la présence de vidéos conspirationnistes pose question

Le service de streaming ouvre son catalogue aux particuliers, ce qui permet la diffusion de contenus controversés.

Il y a

  

le

 
© Amazon

The Boys, Bosch, Jack Ryan et prochainement Hunters ou encore Le Seigneur des anneaux, le catalogue d’Amazon Prime est doté de pépites qui valent vraiment le détour. En tout, le service de streaming comprend même 65 504 contenus distincts aux États-Unis, un chiffre considérable en comparaison des 7177 de Netflix.

Cette différence s’explique en grande partie par le fait qu’Amazon a ouvert son site aux contenus réalisés par des amateurs. Selon le Wall Street Journal, cela revient à laisser entrer de nombreux contenus douteux qui sont refusés sur d’autres plateformes. Alex Jones, un polémiste d’extrême droite connu pour ses théories complotistes a notamment pu intégrer le catalogue. Depuis la sortie de l’article, plusieurs de ses vidéos ont néanmoins été retirés.

Amazon utilise l’IA pour contrôler les vidéos publiées

On y retrouve également des documentaires conspirationnistes sur ce qui se serait réellement passé le 11 septembre 2001. Des contenus clairement particuliers sont aussi proposés comme un documentaire qui mêle la question des nazis aux ovnis.

Contacté par nos confrères, Amazon a justifié sa politique par sa volonté d’avoir l’éventail le plus large de contenus possibles : « Nous examinons et contrôlons en permanence ce qui est publié pour nous assurer que tout est conforme à nos politiques et à nos lignes directrices. Si un contenu est identifié comme ne répondant pas à ces standards, il est immédiatement retiré. »

Un peu comme sur son site de e-commerce, Amazon adopte donc une position ouverte qui lui permet d’avoir un catalogue très impressionnant. C’est une stratégie payante mais risquée. Le Wall Street Journal explique en effet que les diffuseurs sont payés en fonction du nombre de vues réalisées par leurs vidéos, ce qui incite à rédiger des titres trompeurs pour le public.

Amazon tente de répliquer en utilisant son intelligence artificielle qui détecte les violations les plus évidentes au règlement. Des employés humains sont également présents pour assurer la modération des commentaires.

Du côté des abonnés, les réactions sont contrastées. Certains commentaires rejettent cette politique mais d’autres utilisateurs ont tendance à explorer cette masse de contenus dans l’espoir d’y dénicher un programme intéressant.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests