Angry Birds : Rovio tranche encore dans ses effectifs, les oiseaux ont-ils du plomb dans l’aile ?

La série noire continue. Rovio va licencier 260 personnes.

Licenciement Angry Birds

Angry Birds est arrivé sur iOS en décembre 2009 et il a tout de suite fait un tabac. Il est même devenu une véritable institution à part entière. Mieux, il a aussi rapporté des millions de dollars à Rovio, son éditeur.

Je ne sais pas si vous le savez mais ce dernier n’en était pas à son coup d’essai. En réalité, il a commencé à produire des jeux en 2003 mais ils n’avaient pas rencontré autant de succès.

Rovio a-t-il trop tiré sur la corde ?

Les oiseaux en colère l’ont donc propulsé sur le devant de la scène et on peut dire qu’il a exploité le filon jusqu’au bout. Le titre a effectivement été décliné à toutes les sauces et il a même donné vie à des jouets, à une série télévisée et même à un parc d’attraction.

Et ça, c’est sans compter sur toutes les déclinaisons lancées entre temps. Des déclinaisons comme Angry Birds Space, Angry Birds Rio, Angry Birds Friends, Angry Birds Star Wars, Angry Birds Epic ou même Angry Birds 2, le petit dernier.

Rovio a du embaucher pas mal d’employés pour faire face à tous ces projets. Le problème, c’est que les piafs ne font plus autant recette et c’est précisément ce qui l’avait poussé à licencier 130 personnes à la fin de l’année dernière.

Là, tout de suite, c’est beaucoup moins drôle mais le pire reste à venir car ces licenciements n’ont pas été suffisants. Pekka Rantala, le CEO de la société, a ainsi décidé de supprimer 260 postes supplémentaires.

Au total, l’éditeur a donc renvoyé 390 personnes en l’espace de quelques mois.

Surprenant ? Pas vraiment puisque ses derniers résultats financiers sont bien au dessous des espérances de ses investisseurs. Son chiffre d’affaire est effectivement passé de 173,5 millions d’euros en 2013 à 158,3 millions en 2013. Le résultat d’exploitation a chuté de 73% sur la même période, passant de 36,5 millions d’euros à 10 millions.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la branche consacrée aux jeux vidéo se porte plutôt bien. En réalité, ce sont surtout les produits dérivés de la marque qui ont plombé ses résultats. A croire que Rovio a un peu trop tiré sur la corde…

(Source)


  • The State, une série sur l’Etat Islamique achetée par Canal+

    Parler de l’Etat Islamique à travers l’histoire de jeunes anglais qui les rejoignent. Telle est l’histoire de The State, une série qui sera diffusée à la rentrée sur Canal+.  The State, une fiction documentée C’est l’une des séries les plus attendues de l’année outre-manche et Canal+ vient de l’acheter pour la diffuser dans l’Hexagone. The State, […]

  • Test de la semaine : Prizm, une nouvelle façon d’écouter la musique

    Projet Kickstarter, Prizm est en test sur Presse-citron. Ce lecteur audio intelligent qui prend la forme d’une pyramide apprend à vous connaître pour vous proposer la playlist idéale. Le pari est-il réussi ? […]

  • Notre test de la nouvelle Nintendo NEW 2DS XL

    Nintendo lance en boutiques sa NEW 2DS XL, une console portable remodelée, qui se veut le mélange parfait entre 2DS et NEW 3DS XL. Le combo gagant ? Réponse avec notre test complet. […]

Nos dernières vidéos

Comments are closed.

Send this to a friend