Apple : un fonds de 300 millions pour développer les énergies propres en Chine

En partenariat avec dix fournisseurs, l’entreprise a annoncé qu’elle lançait un fonds de 300 millions de dollars afin de développer les énergies propres en Chine.

Apple énergies propres Chine

© Apple

Au mois d’avril, Apple révélait qu’il venait d’atteindre les 100% d’énergies renouvelables dans ses magasins et ses bureaux, mais également dans sa production. Bien que ce chiffre soit à nuancer puisque la firme s’appuie sur l’aide de ses crédits carbone, nul doute qu’Apple souhaite améliorer sa façon de consommer de l’énergie. Ainsi, la compagnie continue sur sa lancée en annonçant la création d’un fonds dédié aux sources d’énergies renouvelables en Chine.

Daté du 12 juillet, un billet d’Apple indique que la compagnie s’associe avec dix fournisseurs afin de mener son projet à bien : Catcher Technology, Compal Electronics, Corning Incorporated, Golden Arrow, Jabil, Luxshare-ICT, Pegatron, Solvay, Sunway Communication ainsi que Wistron. Si le total du fonds est de 300 millions de dollars, Apple n’a pas indiqué le montant exact de son investissement ni celui de chacun de ses partenaires.

Baptisé China Clean Energy Fund, le fonds se consacrera à l’investissement et au développement de projets qui devraient alimenter pas moins d’un million de foyers chinois, soit l’équivalent de 1 gigawatt d’énergie renouvelable. Lisa Jackson, vice-présidente d’Apple chargée de l’environnement, des politiques et des initiatives sociales s’est enthousiasmée en se disant « ravi[e] que tant de (…) fournisseurs participent au fonds ». Apple espère aussi que cette initiative « pourra être reproduit[e] à l’échelle mondiale pour aider les entreprises de toutes tailles à avoir un impact positif significatif sur notre planète ».

Apple et la Chine, une relation à maintenir

Il y a quelques mois, les États-Unis prenaient la décision d’augmenter de 25% les droits de douanes sur 34 milliards d’importations chinoises. Alors que ces nouveaux tarifs sont entrés en vigueur il y a une semaine, la Chine a rapidement dénoncé « la plus grande guerre commerciale de l’histoire économique » et précisé qu’elle préparait une « riposte ». Troisième marché d’Apple, la Chine est également le pays dans lequel la firme fabrique la majorité de ses produits. Par conséquent, il est logique que la société américaine souhaite conserver de bonnes relations avec Pékin, un dialogue que Tim Cook avait précisé vouloir conserver malgré les décisions politiques du président Donald Trump.

Depuis plusieurs années, la gouvernement chinois fait pression pour que les entreprises présentes sur le territoire exploitent des énergies renouvelables. Peu à peu, le pays se tourne vers ces dernières, si bien qu’il songe à interdire les moteurs diesels ou essence au profit des voitures électriques.

Au vu de ces informations, nul doute qu’Apple fait bien de se tourner vers la Chine pour y investir 300 millions de dollars sur une période de quatre ans.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.