Suivez-nous

Réseaux sociaux

Apple renonce provisoirement à sa part de 30 % sur les Live payants sur Facebook

Apple vient de suspendre sa taxe de 30 % sur les événements virtuels sur Facebook, mais seulement pour une courte période.

Il y a

  

le

 

Par

Facebook, logo, oeil
© geralt

Apple vient de faire une petite concession concernant la « taxe » de 30 % qui est prélevée par l’App Store sur les transactions sur les applications iOS, et qui est une source de conflits entre la firme de Cupertino et de nombreux développeurs, dont Epic Games (le développeur de Fortnite), Spotify et Facebook.

Pour rappel, il y a un mois, Facebook a lancé une fonctionnalité qui permet aux pages de créer des événements virtuels payants sur Facebook Live. L’objectif du réseau social est d’aider les créateurs et les PME à générer des revenus en ligne durant la pandémie. Et de ce fait, le réseau social ne prélève aucune commission sur les revenus générés par ces événements.

En revanche, lors du lancement de ce nouveau produit, Facebook n’a pas manqué de tacler Apple ainsi que sa taxe de 30 %. En effet, alors que Facebook ne prélève rien lors des transactions, Apple (contrairement à Google) n’aurait pas accepté de renoncer à sa part sur les transactions qui sont faites sur iPhone.

Facebook a d’ailleurs souhaité mettre en avant cela via un message lors des transactions qui explique aux utilisateurs que 30 % des revenus n’iront pas chez les créateurs de l’événement, mais seront prélevés par Apple. Cependant, la mise à jour qui incluait ce message a été rejetée par la firme de Cupertino.

Apple renonce provisoirement à prélever ses 30 %

La bonne nouvelle, pour ceux qui utilisent cette nouvelle fonctionnalité de Facebook, c’est qu’Apple a finalement changé d’avis. Comme le rapporte le média américain CNBC, Facebook a déclaré, cette semaine, qu’Apple ne prélèvera finalement pas la taxe de 30 %.

D’autre part, la mesure ne concerne pas uniquement les événements virtuels sur Facebook, mais aussi ceux qui sont hébergés sur d’autres applications. Un représentant aurait expliqué à CNBC que cette décision a été prise compte tenu des pressions auxquelles les entreprises font face à cause du COVID-19, mais également pour donner un temps d’adaptation à l’économie numérique.

« L’App Store offre une excellente opportunité commerciale à tous les développeurs, qui l’utilisent pour atteindre un demi-milliard de visiteurs chaque semaine dans 175 pays », indique aussi la firme. « Pour garantir que chaque développeur peut créer et développer une entreprise prospère, Apple maintient un ensemble de directives claires et cohérentes qui s’appliquent de la même manière à tout le monde. »

Mais Facebook, de son côté, n’est pas entièrement satisfait. En effet, cette suspension de la taxe de 30 % n’est que provisoire et devrait prendre fin à la fin de l’année. De plus, les événements virtuels sur les jeux vidéo ne sont pas concernés. Pourquoi ? Ce serait parce que l’industrie du gaming est moins affectée par la pandémie.

« C’est une période difficile pour les petites entreprises et les créateurs, c’est pourquoi nous ne percevons aucuns frais sur les événements en ligne payants alors que les communautés restent fermées à cause de la pandémie », a déclaré un représentant de Facebook. « Apple a accepté de fournir un bref répit de trois mois, après quoi les entreprises en difficulté devront, une fois de plus, payer à Apple l’intégralité de la taxe de 30% sur l’App Store. »

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
104,4 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests