Connect with us

Smartphones

Apple sait bloquer l’outil de déverrouillage des iPhone utilisé par la police

À cause d’iOS 12, la police américaine n’est plus en mesure de déverrouiller les iPhone des suspects en utilisant le boîtier GrayKey, vers lequel s’étaient pourtant tournées les autorités de plusieurs pays.

Il y a

le

Réparations fraduleuses iPhone Chine police

Jusqu’à ce qu’Apple déploie iOS 12, les autorités avaient accès à un subterfuge qui leur permettait d’accéder aux données d’un smartphone sans avoir besoin de l’approbation de la firme. Pour se faire, ces dernières exploitaient le boîtier GrayKey, une technologie conçue par l’obscure startup d’Atlanta Grayshift. De fait, de nombreux pays se sont tournés vers cet outil afin de déverrouiller les iPhone des suspects et espérer trouver des contenus compromettants.

Depuis la tuerie de San Bernardino en 2016, la question est au cœur des tensions entre Apple et le FBI. Lorsque les autorités américaines ont trouvé l’iPhone 5C du principal suspect, elles ont sommé la compagnie de lui donner l’accès, mais celle-ci a refusé. Au nom de la protection de la vie privée des utilisateurs, la compagnie à la pomme n’a pas cédé, se préparant à un procès qui n’a finalement pas eu lieu. Le FBI a finalement accédé au contenu du mobile, mais l’on ne sait pas réellement comment. Il semblerait que le bureau ait accepté de payer une grosse somme d’argent à des hackers, mais il se peut qu’il se soit tourné vers Cellebrite ou alors vers la fameuse société Grayshift.

> Lire aussi :  Apple dévoile son nouvel iPad Pro 2018, et il est surpuissant !

La police ne sait pas comment Apple a fait

Selon Forbes, Apple est ainsi en mesure de bloquer le fameux boîtier GrayKey, si bien que ce dernier ne pourrait pratiquer qu’une « extraction partielle » des données. John Sherwin, capitaine du service de police de Rochester, au Minnesota, a effectivement confirmé la nouvelle.

Néanmoins, l’on ne sait pas comment Apple s’est débrouillé pour que l’outil GrayKey devienne presque totalement obsolète. Avec l’arrivée d’iOS 12, le USB Restricted Mode a également faire son arrivée, empêchant l’accès au port dans le cas où l’iPhone n’a pas été déverrouillé par son propriétaire dans la dernière heure. Cependant, l’on peut seulement supposer que c’est par ce biais que GrayShift et Cellebrite récupéraient les données contenues dans l’iPhone. Apple n’a pas souhaité apporter de commentaires.

L’on ne sait pas non plus si l’entreprise Cellebrite est confrontée au même blocage. L’on peut tout de même supposer qu’une autre solution fera son arrivée bientôt.

> Lire aussi :  IBM a secrètement collaboré avec la NYPD pour entraîner son outil de reconnaissance faciale

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Dernières news

Les bons plans

Les tests