Suivez-nous

Tech

Après quelques ratés, le prototype de SpaceX valide un test clef

Après plusieurs essais ratés, le Starship de SpaceX a passé le test du remplissage avec succès, une étape clef pour le développement du prototype.

Il y a

  

le

 
Starship SpaceX
© SpaceX

Depuis quelques années, SpaceX se penche sur la conception d’un prototype de fusée baptisé Starship. Une fois terminé, il est prévu que le dispositif puisse transporter des marchandises, mais également des personnes, vers des destinations lointaines comme Mars.

En conséquence, l’entreprise de Musk réalise régulièrement de nombreux tests —avec plus ou moins de succès.

Il y a un essai que SpaceX n’avait pas réussi jusqu’ici : celui du remplissage de réservoir. Cela peut sembler étrange de prime abord, mais la société spatiale a échoué aux trois tests précédents, échouant à montrer sa résistance face à la pression.

Un test important pour SpaceX

Dans un message partagé sur Twitter le 27 avril, Elon Musk annoncé la dernière réussite, accompagnant la nouvelle d’une courte vidéo montrant le prototype. Cette fois, le dispositif de Starship n’a pas explosé.

Dans le passé, l’explosion avait eu lieu lorsque SpaceX remplissait le véhicule d’azote liquide particulièrement froid, une méthode de test visant à déterminer si l’appareil peut résister à ces températures et ces pressions une fois en mission. Au total, la société a perdu trois prototypes lors de ces tests.

La prochaine étape consiste désormais à installer un nouveau moteur baptisé Raptor sur la base de Starship. La première fois, SpaceX mettra en marche le véhicule tout en retenant celui-ci puis elle fera voler l’appareil jusqu’à une altitude de 150 mètres. Après ce vol, il faudra aussi que ce dernier soit en mesure de se poser en un seul morceau. Cette étape s’avérera logiquement décisive pour l’entreprise de Musk.

Cependant, on peut déjà se douter que les prochains essais seront longs à valider avant que la fusée ne prenne son envol vers la Lune ou Mars —sachant qu’un retour sur notre satellite est prévu pour d’ici quatre à cinq ans du côté de la NASA. Pour ce qui est de Mars, l’agence spatiale vise 2033, mais on peut déjà s’attendre à des retards.

Le patron de SpaceX indique que l’entreprise pourrait être prête d’ici quelques semaines, mais qu’il faudra peut-être plus de temps pour obtenir les autorisations de la FAA (Administration fédérale de l’aviation).

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests