Connect with us

Crypto-monnaies

Après avoir volé 1,8M$ de crypto-monnaies, il plaide coupable

Les nouvelles fortunes liées aux crypto-monnaies vivent avec une crainte : celle de se voir kidnapper et vider de tout son stock de devises virtuelles. Les transactions étant anonymes et irréversibles, il n’est pas possible de récupérer ni son capital, ni connaître le destinataire du transfert. A New York, un voleur qui a été démasqué par des caméras de surveillance vient de plaider coupable de kidnapping et de vol de l’équivalent de 1,8M $ en crypto-monnaies.

Il y a

le

bitcoin

Un « braquage du XXIe siècle »

Louis Meza encours jusqu’à 10 ans de prison. L’homme en question a plaidé coupable devant un tribunal new-yorkais de kidnapping et de vol de l’équivalent de 1,8 million de dollars d’Ethers (ETH). Le district attorney (DA) de Manhattan a qualifié ce vol de crypto-monnaies d’un « braquage du XXIe siècle ».

L’auteur a été démasqué bêtement par des caméras de surveillance entrant en effraction au domicile de sa victime, en novembre dernier. Il en est ressorti quelques minutes plus tard avec une boite qui contenait le portefeuille de stockage des crypto-monnaies de la victime.

Selon le procureur, le voleur aurait obligé sa victime à lui fournir les renseignements en le menaçant avec une arme à feu. Par la suite, Louis Meza aurait transféré l’intégralité des crypto-monnaies vers son compte personnel.

Il attend son verdict le 27 septembre prochain.

Une nouvelle forme de criminalité

Alors que les crypto-monnaies ont pris leur envol dans la dernière années, de nombreux amateurs se sont retrouvés avec des fortunes importantes. Malheureusement, leurs économies ne sont pas aussi sécurisées que dans une banque traditionnelle, et ils doivent recourir à des portefeuilles en ligne ou physiques (comme le Ledger Wallet par exemple) pour stocker leur argent.

> Lire aussi :  Après le Bitcoin, la bourse de Chicago se tourne vers l'Ether

Si les portefeuilles physiques ont l’avantage de ne pas être reliés à internet (ce qui évite les piratages en ligne), ils ont l’inconvénient de ne pas être protégés de la criminalité plus « traditionnelle ». L’exemple ci-dessus est une tendance qui s’est malheureusement développée ces dernières années, et qui ne fait qu’attiser encore davantage l’appétit des escrocs traditionnels.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests