Suivez-nous

Séries

Après Winnie l’ourson, la Chine interdit la diffusion de South Park

La censure fait rage dans l’Empire du Milieu, et la 23e saison de South Park ne semble pas être la bienvenue.

Il y a

le

Band in China episode South Park
© South Park

Mercredi, lors de la diffusion de « Band in China », le deuxième épisode de la saison 23 de South Park, la série décalée se moquait ouvertement du besoin des entreprises hollywoodiennes à s’adapter aux politiques chinoises quitte à se plier aux règles de la censure. Ironie du sort, The Hollywood Reporter rapporte que le gouvernement chinois a décidé d’interdire la diffusion de South Park, en rendant l’accès impossible aux épisodes en streaming.

Au cours de cet épisode Randy se rend dans l’Empire du Milieu afin de développe son commerce de marijuana. Finalement, il est interpellé et enfermé dans un camp de prisonniers où il fait la rencontre de personnages emblématiques appartenant à Disney, ou encore à Marvel. Par exemple, Randy rencontre Winnie l’ourson qui depuis 2017 subit la censure de Pékin. En effet, sur les réseaux sociaux, et sur différents autres supports le gouvernement chinois lutte contre l’utilisation de l’image de ce célèbre ourson à cause de son assimilation au physique du président chinois Xi Jinping.

Les manifestations de Hong Kong donnent un nouvel élan à la censure ?

Cette décision apparaît alors que la censure chinoise augmente avec les événements contestataires de Hong Kong. Pour les entreprises américaines comme Disney, il est de plus en plus difficile de se frayer un passage dans la situation actuelle. À titre d’exemple, lors du remake de Mulan, l’actrice principale Crystal Liu Yifei a clairement affiché son soutien aux militaires qui luttent contre les manifestants à Hong Kong sur Weibo. Après qu’une campagne visant au boycott du film a envahi les réseaux sociaux, le gouvernement chinois aurait lancé une contre-campagne pour soutenir le film, le présentant comme un symbole du gouvernement pro-chinois.

Inversement, pas plus tard que ce week-end, le directeur général des Houston Rockets, Daryl Morey, a tweeté son soutien aux manifestants de Hong Kong. Suite à cela, la NBA s’est excusée pour sa déclaration alors que la Chine s’apprêtait à cesser la diffusion des matchs des Houston Rockets. Rien n’assure que les mesures prises par la Chine empêcheront les artistes et les célébrités de s’immiscer dans les protestations du pays. Quoi qu’il en soit, cela attire certainement davantage l’attention sur les questions de censure qui refont surface dans les médias depuis quelques mois.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publication recommandée

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests