Suivez-nous

Auto-Moto

Audi dévoile la version de série de l’e-tron Sportback au Los Angeles Autoshow

L’Audi e-tron Sportback est désormais une réalité, avec quelques (bonnes) surprises par rapport au concept-car. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la berline sportive 100% électrique d’Audi.

Il y a

  

le

 

Par

Audi e-tron Sportback 55
© Audi

Elle avait fait une courte et mystérieuse apparition en guest star sur le stand Audi lors du dernier salon de Francfort. Puis nous avions eu la chance d’approcher une version de pré-série à Munich il y a quelques semaines. Elle est désormais officielle, suite à sa présentation en avant-première du Los Angeles Autoshow qui ouvre ses portes vendredi.

L’Audi e-tron Sportback est donc le deuxième modèle 100% électrique d’Audi, après le SUV e-tron sorti cet été et avant l’e-tron GT qui arrivera à l’automne 2020, puis le Q4 un peu plus tard.

Sans grande surprise, l’e-tron Sportback est une déclinaison « coupé » de l’actuel SUV. Ce grand véhicule à cinq portes de 4,90 mètres s’inscrit dans la lignée des SUV coupés que l’on connait déjà avec les BMW X4, les Porsche Cayenne Coupé, ou plus récemment, la future Ford Mustang Mach-E. L’e-tron Sportback est sera construite sur la même plateforme et le même site de production bruxellois que l’Audi e-tron SUV.

Mais à l’occasion de cette présentation, Audi avait réservé une petite surprise dans le registre de la technologie : l’Audi e-tron Sportback est dotée de phares Digital Matrix innovants installés pour la première fois sur un véhicule de série. Ceux-ci peuvent éclairer le chemin devant la voiture avec une précision sans précédent grâce à un million de micromiroirs. Leur lumière est décomposée en petits pixels et peut être contrôlée avec une précision exceptionnelle. Une technologie exclusive qui facilite le centrage sûr des voies sur des tronçons de route étroits et indique la position du véhicule dans la voie.

Un SUV coupé dans l’air du temps

Les rétroviseurs extérieurs virtuels en option, dont les supports en forme d’ailes intègrent de petites caméras, représentent un autre facteur d’efficacité. Les images capturées apparaissent sur des écrans OLED à contraste élevé dans la transition entre le tableau de bord et la porte. Si le conducteur déplace son doigt vers la surface de l’écran tactile, des symboles sont activés avec lesquels il peut repositionner l’image. De plus, les rétroviseurs s’adaptent automatiquement à trois situations de conduite : Sur l’autoroute ainsi que dans les virages et les manœuvres de stationnement, ils offrent une visibilité optimale pour chaque scénario.

Côté motorisation, l’e-tron Sportback propose jusqu’à 300 kW de puissance et une autonomie de 446 kilomètres en cycle WLTP à partir d’une seule charge de batterie avec une consommation électrique combinée de 21,6 kWh/100 km WLTP.

Chaque essieu est équipé d’un moteur électrique asynchrone alimenté en courant triphasé par l’électronique de puissance. Le départ arrêté n’est pas fulgurant puisqu’il faut à l’Audi e-tron Sportback 55 quattro 6,6 secondes pour atteindre 100 km/h, avec une vitesse maximale limitée électroniquement à 200 km/h. En passant de la plage de conduite D à S et en appuyant à fond sur la pédale d’accélérateur, le conducteur peut activer le mode Boost. Ici, le variateur génère 300 kW de puissance et 664 Nm de couple pendant huit secondes. Cela permet au coupé SUV de sprinter de 0 à 100 km/h en 5,7 secondes.

L’Audi e-tron Sportback sera disponible à la commande dès la fin novembre. L’introduction sur le marché européen est prévue pour le printemps 2020.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Gej

    22 novembre 2019 at 14 h 07 min

    Il n’y a pas à dire… Étron.. C’est vraiment de la merde..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests