Suivez-nous

Tech

Un autre prototype d’une fusée de SpaceX a explosé lors d’un test

Lors d’un test réalisé par SpaceX, un prototype de la fusée Starship a de nouveau explosé. Pour Elon Musk, la destruction ne vient pas de la conception du véhicule spatial.

Il y a

  

le

 
SpaceX fusée Starship explosion
© LabPadre

Le 3 avril, SpaceX a réalisé un essai portant sur sa fusée Starship. Comme d’autres auparavant, le test s’est soldé par l’explosion du prototype l’appareil spatial, une situation qui s’était déjà produite lors de précédentes expériences.

Des tests qui ont déjà donné le même résultat

SpaceX ne s’est pas exprimé officiellement sur le sujet, mais Elon Musk a répondu aux questions des internautes sur le sujet. Sur Twitter, le patron de l’entreprise spatiale a déclaré qu’il s’agissait d’une erreur de configuration lors du test. Il a ajouté que c’était plutôt une bonne nouvelle, du moins meilleure que s’il avait s’agit d’un problème « de conception ou de construction ».

Pour le patron de SpaceX, l’explosion vient plus précisément d’une pression insuffisante dans un des réservoirs du prototype, ce qui a entraîné un manque de stabilité d’un des autres réservoirs.

L’objectif de cet essai était de tester le réservoir cryogénique rempli d’azote liquide de la fusée Starship. Ce n’est pas la première fois que celui-ci entraîne une explosion, si bien que l’entreprise avait déjà fait face au même résultat en novembre dernier. À cette époque, c’est également un problème de pression qui avait fait exploser le prototype. Cela avait également eu lieu lors d’un autre test, réalisé au mois de février, à cause d’une pièce du réservoir de propergol.

Starship SpaceX

© SpaceX

Compte tenu de l’ambition du projet de la fusée Starship, il n’est pas étonnant que certains tests échouent et obligent SpaceX à repenser certains éléments de l’appareil. Lorsque tous les essais auront été validés, l’engin spatial est destiné au transport de marchandises, mais également de personnes. Ce dernier est un élément clef de la conquête de l’entreprise américaine vers Mars. Comme la NASA, la société prévoit de s’y poser dans les années à venir.

Pour l’agence spatiale américaine, l’échéance a été fixée à l’année 2033, un objectif très ambitieux qui pourrait bien prendre du retard. Les deux entités collaborent également autour de plusieurs projets, dont celui d’une capsule visant à emmener les astronautes de la NASA sur l’ISS afin de réduire la dépendance du pays au vaisseau russe Soyouz.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Illuminati

    6 avril 2020 at 22 h 05 min

    « explosé »

    Je n’ai pas vu d’explosion.
    Le gaz utilisé (LN2) ne peut exploser.

    Ce que j’ai vu est une compression du réservoir inférieur causé par une pression trop faible pour soutenir le poids du réservoir supérieur qui était remplis de LN2 liquéfié (qui est 2 fois plus lourd que le méthane liquide), suivi d’un lent effondrement de la structure et de son écrasement au sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests