Suivez-nous

Tech

Aux USA, la police aux frontières aurait truqué ses algorithmes pour garder des immigrants en détention

Un recours en justice affirme que les autorités américaines au contrôle des frontières ont falsifié les données d’un algorithme pour que celui-ci recommande la détention des personnes arrêtées.

Il y a

  

le

 
USA frontière algorithme
© Unsplash / Yena Kwon

Aux USA, c’est l’ICE (United States Immigration and Customs Enforcement), une agence du département de la Sécurité intérieure, qui se charge de surveiller les frontières du pays. Actuellement, celle-ci fait face à un recours mené par les associations NYCLU (New York Civil Liberties Union) et Bronx Defenders.

Pour ces dernières, celle-ci a violé les droits des prisonniers ainsi que le cinquième amendement de la Constitution (qui vise à protéger contre les abus des autorités dans une procédure juridique).

Un algorithme truqué pour garder les immigrants en détention

Selon les deux organisations, l’ICE a modifié le fonctionnement de l’algorithme qu’elle utilise. Celui-ci vise à recommander la détention ou la libération des personnes ayant pénétré sur le sol américain sans en avoir l’autorisation. Pour donner une telle décision, le système se basait sur les liens familiaux ou les antécédents criminels des immigrants. Sauf que l’agence américaine aurait visiblement supprimé l’option portant sur la libération afin que les prisonniers restent en détention.

Amy Belsher, avocate de la NYCLU, indique dans une déclaration : « L’ICE est légalement tenu de procéder à des évaluations individuelles et ne peut pas externaliser ses devoirs statutaires et constitutionnels à un algorithme truqué ».

En 2013, année de mise en place du système, 40% des personnes arrêtées étaient relâchées, avec ou sans demande de caution. Entre 2017 et 2019, ce même pourcentage passait sous la barre des 3%. Cela veut dire que les immigrants passent maintenant des semaines ou des mois en détention avant d’avoir une audience devant un juge. Lors de cette période, ils n’ont aucun lien avec les personnes à l’extérieur.

Ce recours intervient alors que l’ICE se plie aux directives que Donald Trump met en avant depuis de longs mois maintenant. Celui-ci a effectivement lancé une large campagne de répression à l’égard de l’immigration depuis son arrivée au pouvoir. Dans ce cadre, l’ICE a également surpeuplé de nombreux centres de détention et séparés pendant des semaines les parents et les enfants d’une même famille lors des arrestations.

L’ICE n’a pas souhaité commenter l’information.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests