Suivez-nous

E-commerce

Avec la hausse du commerce en ligne, la fintech Stripe lève 250M$

Stripe réalise une nouvelle levée de fonds de 250 millions de dollars permettant à la société de paiements en ligne pour professionnels d’accroître ses ambitions face à PayPal ou encore Checkout.

Il y a

  

le

 
Stripe fintech
© Stripe

Sa croissance risque d’être exponentielle. Au rythme de la transition effectuée en ce moment-même sur les marchés, la société d’origine irlandaise « Stripe » pourrait continuer à grandir comme elle le fait depuis maintenant quatre ans. Stripe, ou l’entreprise qui est désormais valorisée à 32 milliards de dollars, soit près de deux fois plus qu’il y a seulement un an. Une entreprise qui devrait à force rencontrer le chemin de PayPal, alors que déjà, « 8 % du commerce mondial s’effectue en ligne », comme le déclarait avec ambition, le jeune président et cofondateur de la startup désormais californienne, John Collison.

Alors que la vague fintech se concentre notamment sur l’essor de la banque en ligne, d’autres acteurs tels que Stripe prouvent à quel point le secteur est porteur, et susceptible d’avoir un bel avenir.

La « décacorne » Stripe lève 250 millions de dollars

La fintech californienne fait maintenant partie des grands, ou plutôt des « décacornes ». Ces entreprises non-cotées en bourse et valorisées plus de 10 milliards de dollars sont de plus en plus nombreuses. A l’heure actuelle, on compte par exemple le très décrié WeWork, qui a décidé de retarder son entrée en bourse, mais également Airbnb, qui planifie son IPO pour 2020. Plus haut dans le classement, Bytedance, le propriétaire de TikTok, était l’entreprise à la plus forte valorisation l’année dernière, à 75 milliards de dollars.

En vue de ses ambitions, Stripe risque de continuer à monter dans ce classement. Le secteur de la fintech est en pleine expansion, et il ne serait pas surprenant que la société poursuive ses tours de table.

Une concurrence importante, visant PayPal

L’envolée de la valorisation de Stripe est colossale : en trois ans, son chiffre a augmenté de 4 fois. Il faut dire qu’en l’espace de bientôt 10 ans, la société spécialisée dans les paiements en ligne pour professionnels est arrivée à plaire aux entreprises, avec notamment l’arrivée de plusieurs outils de gestion de leur activité, mais également la sortie de plusieurs outils telle que la disponibilité d’accès à une carte bancaire. A l’heure actuelle, Stripe voit transiter des centaines de milliards de dollars sur son service, auxquels elle en retient une partie en guise de commission.

Mais Stripe devra également continuer à lever des fonds pour faire face à la concurrence. Celle-ci est bien présente, tant la vague fintech a de quoi être alléchante. A l’heure actuelle, le principal concurrent de Stripe s’appelle Adyen, une société néerlandaise déjà cotée en bourse, et valorisée quelques 18 milliards d’euros. Mais face à Stripe également, la société britannique Checkout a réalisé un tour de table d’un niveau similaire, en récoltant plus de 230 millions de dollars. Il en restera que Stripe et ces autres plateformes viseront désormais la tête de PayPal. Objectif : se montrer plus compétitif et intéressant que le mastodonte aux 125 milliards de dollars, fondé en 2015 et détenant également iZettle et ses terminaux de paiement mobile.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests