Suivez-nous

Fintech

Avec Mansa, la Société Générale compte financer les travailleurs indépendants

Une nouvelle offre de prêt personnel s’intègre dans l’offre de Société Générale, grâce à un nouveau partenariat fintech.

Il y a

  

le

 
Societe Generale application
© Presse-citron.net

La Société Générale a définitivement les yeux rivés vers le paysage fintech. Pour la transition de ses offres bancaires vers des modèles tournés sur le numérique, elle a investi dans des acteurs comme les néo-banques Shine et Prismea en plus de la banque en ligne Boursorama Banque. Aujourd’hui, l’établissement bancaire s’est tourné vers sa filiale de crédit Franfinance pour peaufiner son offre de prêt personnel à destination des indépendants.

Dans un monde en plein changement, les travailleurs indépendants sont de plus en plus nombreux, à 3,1 millions d’individus au sein de l’hexagone (+ 126 % en dix ans). Franfinance de son côté, se spécialisait encore sur les salariés, et manquait à pouvoir approcher les individus à leur compte, aux revenus souvent irréguliers et délicats à accompagner dans une proposition de crédit.

Société Générale a choisi de faire confiance à la jeune fintech Mansa, spécialisée dans cette branche du crédit. Ensemble, ils lancent aujourd’hui une nouvelle offre sous l’étiquette de prêts renouvelables « Budget+ », qui vise maintenant les travailleurs indépendants nécessitant un prêt pour des projets personnels ou pour des dépenses imprévues. « Le prêt personnel est principalement utilisé pour des travaux ou l’achat d’un véhicule par les indépendants » précisait Ali Rami à Presse-citron. À tout juste 20 ans, il fait partie des trois cofondateurs de Mansa et dirige aujourd’hui la société.

Un nouveau prêt personnel pour les indépendants

En substance, Mansa a principalement fourni sa nouvelle technologie de « scoring », son logiciel permettant de noter rapidement à quel niveau de confiance un travail indépendant sera en mesure de rembourser son crédit. Franfinance de son côté, apporte l’expertise des API de la Société Générale. D’ailleurs, l’offre Budget+ existe déjà depuis plusieurs années et une offre de crédit à la consommation Boursorama Banque avait déjà été introduite en 2017, pour des projets aux montants des prêts pouvant atteindre les 75 000 €.

Au final, la nouvelle offre Budget+ propose des prêts personnels compris entre 500 et 5 000 €, sans demande de justificatif du projet du crédit. Dans un communiqué, la Société Générale indiquait par ailleurs que les clients pourraient toujours revenir sur leur choix d’option de remboursement une fois le prêt accordé. Le montant du virement, quant à lui, serait disponible dans les 48 heures après le traitement de la demande.

Une opportunité pour Mansa

Le prêt personnel est la porte d’entrée des offres de crédit, sur lequel de plus en plus de fintech choisissent de se positionner. Fortuneo le 10 juin dernier, ou encore Lydia début juillet : les néo-banques et applications de paiement numérique convoitent de plus en plus le métier pour en proposer l’offre. Pour Mansa, un partenariat avec la Société Générale est une bonne occasion pour renforcer son image de marque. « Cela rassure notre clientèle sur le sérieux de notre plateforme », ajoutait Ali Rami.

Avec sept mois d’existence et des débuts marqués par la crise sanitaire, Mansa veut rassurer sur sa forme. Elle qui se dit prête à s’investir dans d’autres partenariats avec les banques. « On va beaucoup développer cet axe pendant les mois qui viennent » disait son cofondateur, en ajoutant que la priorité, avant tout, sera de se déployer sur d’autres marchés européens.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *