Avez-vous entendu parler du Twistron ? Cette fibre qui produit de l’électricité

Twistron, avec ce nom tout droit sorti d’un film de science-fiction, on s’attend à une innovation et on ne se trompera pas de beaucoup, puisqu’il s’agit d’une fibre capable de produire de l’électricité en s’étirant.

Twistron : une fibre qui produit de l'électricité

Le twistron est donc un tout nouveau matériaux fait de nanotubes de carbone enroulés, conçu par une équipe de chercheurs américains et l’université sud-coréenne de Hanyang, financée par l’US Air Force, Nasa, Bureau de la recherche navale dans le cadre d’une coopération scientifique et militaire entre les deux pays. La particularité du twistron, c’est qu’en le vrillant ou en l’étirant, ce dernier produit de l’électricité dans des quantités suffisantes pour imaginer des applications technologiques. En effet, un morceau de tissus de la taille d’un confetti conçu en Twistron serait suffisant pour alimenter une ampoule LED !

Twistron : une technologie prometteuse mais encore qu’à ses débuts

Inutile de s’emballer, il ne s’agit pas de la révolution qui permettra de s’affranchir des énergies fossiles, nous n’alimenterons donc pas nos maisons en étirant un drap de Twistron dans le jardin. En revanche, ce type de matériaux trouvera des applications dans la chasse au gaspillage d’énergie, dans les objets connectés ou dans des appareils où il est difficile de changer une pile.

Na Li, l’une des chercheuses de l’équipe ayant mis au point cette fibre en nanotubes de carbone enroulés a expliqué : « La technologie Twistron pourrait être exploitée pour de telles applications où changer les batteries n’est pas pratique ». Elle a également souligné : « Il y a beaucoup d’intérêt pour utiliser l’énergie gaspillée pour alimenter les objets connectés ».

On peut également imaginer des vêtements qui produiraient en permanence de l’énergie en fonction de nos mouvements, voire même de notre respiration. Toutefois l’objectif affiché de cette équipe de chercheurs, qui n’en est qu’au début de ses recherches, est de se servir des particularités de cette fibre pour concevoir des centrales électriques capables de produire de l’énergie à partir du mouvement des vagues.

Un test a été effectué avec succès avec un morceau de 10 cm de Twistron relié à une bouée d’un côté et à une boule de plomb de l’autre. Le mouvement des vagues étirant le Twistron, de l’énergie est produite en permanence et en quantité. L’océan serait en effet l’endroit idéal pour utiliser cette fibre, car pour fonctionner de manière optimale, elle doit être enduite d’une matière de type électrolyte et un simple mélange d’eau et de sel ferait parfaitement l’affaire. Il est probable que nous entendions parler rapidement du Twistron dans les mois à venir.


Nos dernières vidéos