Connect with us

Moteurs de recherche

Bing est désormais interdit en Chine

La censure chinoise a fait une nouvelle victime avec le moteur de recherche Bing, conçu par Microsoft.

Il y a

le

Microsoft Bing

Microsoft confirme l’information

La rumeur circulait sur les réseaux sociaux et c’est finalement de Microsoft que la confirmation est tombée. Oui, son moteur de recherche Bing a bien été bloqué en Chine. Une simple recherche pour accéder à cn.bing.com depuis le pays indique que le serveur n’est pas disponible. La situation ne concernerait en revanche que la Chine continentale, ce qui signifie qu’il est encore possible d’y accéder depuis Hong-Kong, une situation rendue possible par son statut, pour l’instant différent de l’ancienne colonie britannique.

On ignore encore les raisons qui ont poussé à ce bouleversement en Chine, pourquoi les autorités ont décidé d’élever la grande muraille numérique entre Bing et ses utilisateurs. Signe que la situation n’est sans doute pas très claire, même Microsoft ne souhaite pas parler de blocage pour désigner la situation. En revanche, l’on sait que l’entreprise américaine songe désormais aux suites qu’elle donnera à la situation. C’est toutefois le deuxième rejet de taille pour Microsoft dans le pays, après le blocage de Skype en novembre 2017.

La dernière survivante

C’est aussi un cap important en Chine puisque Microsoft possédait jusque-là le seul moteur de recherche « majeur » à ne pas être bloqué en Chine. Une situation autorisée par la censure faite par la firme de Richmond sur ses propres résultats. Une manœuvre que Google refuse de faire de son côté. Conséquence, ce dernier est bloqué depuis 2010 et l’entreprise n’aurait aucun plan pour relancer son système à court terme, malgré l’évocation du projet Dragon Fly durant quelques mois.

Bing rejoint aussi une longue liste de services qui sont majeurs en Occident mais sont interdits en Chine comme Twitch, Whatsapp, ou bien sûr les VPN.

Localement, cela devrait aussi contribuer à renforcer la situation dominante de Baidu, le « Google chinois » qui  possède déjà 70% de parts du marché. Bing ne possédait toutefois qu’une visibilité très mineure en Chine.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests