Suivez-nous

Mobilités Urbaines

Bird présente des « excuses » pour avoir menacé les médias

L’entreprise de trottinettes électriques Bird a fait marche arrière face au bad buzz qui a suivi son attitude pour le moins cavalière. Tout est pardonné ?

Il y a

le

trottinettes Bird

Bird face à l’effet Streisand

On vous en parlait il y a quelques jours ici même. La start-up américaine Bird a tenté d’utiliser la menace d’une action en justice contre le site Boing Boing afin de faire retirer une publication sur leur site. Le problème ? Une publication de Cory Doctorow qui expliquait comment un kit à 30 dollars pouvait être utilisé pour détourner l’usage des trottinettes électriques.

Un kit qui posait, on le comprend, de sérieux problèmes à la start-up. Celle-ci n’avait donc pas envie de voir son existence être trop connue. Or, le blog de Cory Doctorow, a cumulé près de 9 millions de visites sur le mois de décembre dernier. Bref, il ne s’agit pas vraiment d’une petite publication.

L’entreprise a donc tenté la carte de la menace judiciaire afin de faire retirer l’article. Une lettre plutôt vindicative avait été envoyée à l’auteur du site pour le forcer à retirer la publication, mais celui-ci n’a pas accepté de se laisser faire et a publié la lettre sur les réseaux sociaux, rendant ce contenu encore plus visible. C’est ce que l’on appelle un joli effet Streisand !

Le blog protégé par le 1er amendement

C’est l’Electronic Frontier Foundation qui a conseillé le blog sur ce sujet en notant surtout qu’il était protégé par le premier amendement de la constitution américaine. L’idée de l’entreprise semblait être aussi de s’appuyer sur sa puissance financière pour faire peur à l’auteur.

Au final, face au tollé et aux multiples reprises internationales, Bird a publié des excuses qui n’en sont pas vraiment, expliquant surtout que l’équipe légale serait allée au-delà de ce qui lui avait été demandé. Bird a par ailleurs insisté sur sa défense de la liberté, indiquant : « la liberté d’échapper aux embouteillages, autant que la liberté de s’exprimer« .

L’auteur du blog n’a pas été vraiment convaincu en parlant de « non excuse » et surtout pointé que la vente du kit, contrairement aux dires de Bird, n’était absolument pas illégale.

Source

Xiaomi Mi Electric Scooter Pro
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests