Le Bitcoin n’est pas « mort », dixit un économiste connu

Le puissant économiste en chef d’Allianz, Mohamad El-Erian, a donné son avis sur les crypto-monnaies. Selon lui, elles sont faites pour durer dans le temps. Et un Bitcoin à 5 000 $ serait un niveau « raisonnable » pour la devise électronique.

bitcoin

(c) Pexels – Pixabay

Mohamad El-Erian a longtemps été le bras droit du puissant Bill Gross à la tête de PIMCO, un hedge fund qui gérait jusqu’à 2 000 milliards de dollars au sommet de sa popularité.

Depuis, il est devenu un conseiller économique auprès de l’assureur Allianz (qui a racheté PIMCO au passage) et il intervient régulièrement sur des questions économiques publiquement. Les crypto-monnaies sont un sujet qui l’intéresse particulièrement, et il n’hésite pas à donner son point de vue sur ces dernières.

Les crypto-monnaies sont parties pour durer

Son intervention sur le Bitcoin a fait du bien au marché des crypto-monnaies qui connait actuellement l’une des pires crises qu’il n’ait jamais eu. Dans son allocution, Mohamad El-Erian affirme que le marché des crypto-monnaies a un avenir, et qu’il est loin d’être fini.

Il explique que l’on se rend désormais compte que « l’adoption ne sera pas aussi importante et rapide à ce que les plus fervents supporters des crypto-monnaies l’espéraient. Je pense que ça va rester, que c’est parti pour durer, que ça va jouer un rôle dans l’écosystème – mais que ça ne va pas devenir la devise qu’un grand nombre de promoteurs souhaiteraient avoir ».

Un Bitcoin à 5 000$ est « raisonnable »

Dans l’interview à Yahoo Finance, Mohamad El-Erien précise qu’il ne pense pas que les crypto-monnaies soient « mortes », bien qu’elles puissent être sur-évaluées. Selon lui, il estime que le cours du Bitcoin devrait se situer autour des 5 000 $ – ce qui serait un niveau « raisonnable ». Il s’oppose ainsi au groupe Satis qui lui estime que le Bitcoin pourrait même monter jusqu’à 96 000 $ en quelques années.

Selon lui, le pic atteint par le Bitcoin (et les crypto-monnaies en général) en décembre et janvier dernier est lié à des spéculations inutiles qui ont entrainé une frénésie de la part des acheteurs. Le retour de bâton est difficile pour de nombreux investisseurs puisque les pertes s’évaluent à 643 milliards de dollars depuis le pic atteint en janvier.

Source


3 commentaires

  1. Pur spéculation, encore une fois on tente d’évaluer la valeur future du Bitcoin, mais personne ne peut le prédire. Si on se référence sur tous ce qui se dit entre les probitcoin et les contres, on à de tout et son contraire. Il faut croire en cette « monnaie » virtuelle car je suis convaincu qu’elle fera partie demain et de plus en plus de notre avenir. Prédire son cours est impossible, c’est le principe même des cryptomonnaies ne pas subir le contrôle des banques ni des Etats. De ce fait faire une estimation pourra peut être donner une part de vérité mais surement pas l’exactitude valeur dans le futur des cryptomonnaies, Bitcoin ou tout autre.

    Croire au bitcoin c’est assurer un avenir meilleur c’est certains. C’est une chance unique de sortir du système actuel. Investir dedans c’est une opportunité à saisir maintenant tant que celà est nouveau.

  2. Allianz qui est allemand . Ce sont les allemands qui dirige la suiisse qui est composé de francais et d’italien en plus .
    La banque centrale mondiale est située en suisse .
    Conclusion : Allianz reçoit ses ordres de la suisse et ça dérange ce dernier pays que le bitcoin atteigne des valeurs phénoménale car ils ne pourront plus diriger comme ils veulent .
    Le bitcoin est américain et les américains ( ils ont déjà leurs propre paradis fiscaux ) ne piffrent pas forcément les suisses donc …

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.