Si vous bloquez les publicités, ce média vous demandera de miner une crypto-monnaie

Si vous n’aimez pas les publicités, payez le site en minant du Monero sur votre processeur.

De plus en plus d’internautes utilisent les bloqueurs de publicités. Et si cela peut être compréhensible, il faut également savoir que les adblockers, en général, mettent en danger le modèle économique qui permet à la majorité des sites web de proposer du contenu ou des services gratuitement.

Salon fait partie des éditeurs confrontés à ce problème. Mais au lieu de simplement demander aux visiteurs de désactiver leurs bloqueurs de publicités, la société a trouvé une idée plus originale : laisser ceux-ci choisir entre afficher les pubs ou miner une crypto-monnaie appelée Monero. Dans tous les cas, Salon peut donc se rémunérer, soit avec l’argent de la publicité, soit grâce aux Monero minés avec les processeurs des visiteurs. La troisième options sera de payer un abonnement pour avoir une expérience sans publicités.

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le monde des crypto-monnaies, le minage consiste (en résumé) à résoudre des problèmes mathématiques avec un processeur, ce qui permet de générer des revenus en crypto-monnaies. Dans le cas présent, ce sont donc les ordinateurs des lecteurs que Salon va utiliser.

Si de nombreux sites utilisent déjà les ordinateurs de leurs visiteurs pour miner de la crypto-monnaie et générer des revenus grâce aux processeurs de ces visiteurs, l’originalité de la démarche de Salon réside dans le fait qu’il donne le choix à l’utilisateur. Et rien ne se fait à l’insu de ce dernier.

Jordan Hoffner, le patron de Salon Media Group, savait que cette histoire allait devenir virale. « Mais ce n’est pas la raison pour laquelle nous l’avons fait, nous avons un problème profond dans l’industrie – le blocage des publicités – et c’était une façon de le mettre en lumière », explique-t-il.

Est-ce seulement une façon d’attirer l’attention sur le problème des bloqueurs de publicités, ou une alternative viable ? En tout cas, le patron de Salon affirme avoir reçu des encouragements de personnalités des médias et certains seraient même intéressés par son modèle.

Et si Hoffner n’a pas révélé la somme générée par le minage de Monero via les sites de Selon depuis le lancement de cette initiative, il a tout de même indiqué que cela aurait déjà permis de gagner une bonne quantité de « pièces » de Monero, sachant qu’un Monero vaut plus de 250 dollars au moment où j’écris.

Le modèle économique basé sur le minage a un autre aspect intéressant : plus l’internaute reste sur le site, plus l’éditeur gagne de l’argent. Et pour Salon, cela encouragerait les publications longues, au détriment du contenu « clickbait » qui se consomme très rapidement.

Le débat sur les bloqueurs de publicités est relancé

Cette actualité arrive alors que Google, de son côté, vient également de lancer son propre bloqueur de pubs qu’il intègre sur le navigateur Chrome.

Comme Salon, Google gagne de l’argent grâce à la publicité en ligne. L’idée de la firme de Mountain View n’est donc pas de bloquer toutes les pubs, mais seulement les formats jugés intrusifs.

En effet, ce seraient ces publicités qui encourageraient les internautes à installer les autres bloqueurs de publicités. Or, une fois installés, ceux-ci peuvent pénaliser tout le monde.

(Source)


Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.