Connect with us

Tech

Boeing va lancer son avion solaire en 2019

L’engin lancé par Boeing est entièrement autonome, il est propulsé à l’énergie solaire et pourra rester en l’air pour de longues missions, allant de quelques jours à quelques mois. Les applications potentielles de ce type d’engin sont très nombreuses : scientifiques, militaires, communication, surveillance, cartographie, etc.

Il y a

le

Boeing va lancer son avion solaire en 2019

Un engin propulsé à l’énergie solaire pour Boeing

Boeing semble être sur tous les fronts ou presque ces derniers mois. Le concurrent d’Airbus sur le marché de l’aviation civile ne lâche bien sûr pas son cœur de métier, mais mise aussi sur la recherche spatiale avec les premiers vols commerciaux bientôt à l’horizon, de sérieuses ambitions du côté des avions supersoniques ou encore des projets avancés du côté des avions électriques. Mais tout cela, ce sont des projets qui manquent souvent d’un vrai calendrier.

En revanche, sa filiale Aurora Flight Sciences se rapproche très concrètement de l’objectif fixé. Cette entreprise se spécialise dans les vols non habités dans les airs. Un véhicule baptisé Odysseus propulsé à l’énergie solaire sera lancé dans les airs pour son premier vol au printemps 2019.

De la recherche sur le climat

Pourquoi c’est important ? Tout simplement parce que cet engin, unique en son genre, ira faire de la recherche sur le climat et l’évolution atmosphérique. Il pourra voler de façon persistante à de très hautes altitudes. Autant dire que c’est un observateur silencieux de la façon dont notre environnement évolue.

> Lire aussi :  A Tchernobyl, radioactivité et panneaux solaires font bon ménage

L’engin est présenté par Boeing comme un mélange entre un drone et un satellite. Il volera à une altitude largement supérieure à celle des vols classique et couvrira une zone géographique immense. D’un point de vu autonomie, il pourra rester plusieurs mois dans les airs tout en ne produisant absolument aucune pollution. Cela rappelle un peu les drones Titan Aerospace de Google (un projet aujourd’hui abandonné) ou encore les drones solaires Aquila de Facebook.

Dans les airs, il pourra collecter des données et les communiquer ensuite rapidement à sa base. Boeing envisage notamment de l’utiliser de façon réactive sur l’observation des tempêtes ou des ouragans mais il pourrait aussi servir pour des missions d’espionnage ou de communication. L’engin serait même capable de changer de mission une fois dans les airs. De sacrés promesses…

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests