Suivez-nous

Fintech

Bpifrance veut devenir une « banque du climat »

Les investissements dans les projets écoresponsables sont en hausse. Bpifrance veut faire de sa banque d’investissement une référence pour le climat.

Il y a

  

le

 
Bpifrance banque climat
© Unsplash / Bill Oxford

Et si 2020 allait permettre de faire changer le regard des investisseurs sur les projets d’activité écoresponsable ? Bpifrance, la banque d’investissement pour les entrepreneurs, se réjouit que le nombre de crédits d’investissement octroyés à des activités durables ait bondi depuis l’année dernière.

Entre des activités misant sur l’économie circulaire, les cleantech et les entreprises se plaçant sur l’énergie renouvelable, l’investissement de Bpifrance s’est établi à plus de 1,8 milliard d’euros en 2019. Le 7 avril prochain, la banque d’investissement veut présenter un plan de décarbonisation et un agenda climatique, pour devenir « la banque du climat pour les entrepreneurs ».

La fin des investissements dans les énergies fossiles ?

La nouvelle rappelle bien évidemment la Banque européenne d’investissement (BEI), qui avait annoncé en novembre 2019 qu’elle allait mettre fin à ses investissements dans des projets liés aux énergies fossiles. Sa date d’échéance est fixée à 2022, et son président Werner Hoyer indiquait qu’ils allaient « lancer la plus ambitieuse stratégie d’investissements pour le climat de toutes les institutions financières publiques dans le monde ».

Ce choix semble avoir inspiré Bpifrance, qui devrait certainement se rapprocher de cette ambition, le 7 avril prochain. Pour son directeur général Nicolas Dufourcq, la période de transition, où les regards sont davantage méfiants sur les projets écoresponsables, est terminée : « le passage du moment où tout le monde reste attentif, au moment où tout le monde panique s’est produit » en 2019.

Sa conférence du 7 avril se déroulera le temps d’une journée baptisée « le jour E », dans lequel Bpifrance détaillera son plan, pour ainsi de venir « la banque du climat pour les entrepreneurs ». On imagine que la journée sera consacrée avant tout à faire un point sur l’essor des projets écoresponsables, mais en vue des propos de son directeur général, des mesures fortes pourraient être prises.

Bpifrance a déjà signé un accord, le 30 janvier dernier, engageant la banque à réduire son implication dans des projets de transports maritimes, au fort impact carbone. Avec son jour E, un « bond de géant » pourrait se produire, à la manière de ce que la BEI avait décrit de sa décision.

A son tour, la banque va devoir opérer son virage écologique

« Néo-banque à impact positif » et « fintech 4 good »

En ce début d’année 2020, l’essor de la fintech voit naître de nombreux projets visant à réduire l’impact carbone de la finance. Les néo-banques semblent avoir pris les devants face aux banques en ligne et début février, Presse-citron a interviewé le fondateur d’Onlyone, une néo-banque souhaitant ajouter une brique écoresponsable et sociétale à sa proposition.

« Nous avons l’ambition de fournir à nos utilisateurs tous les outils pour les aider à agir de manière plus responsable. On est sur une politique du moindre effort où on dit à nos clients : on vous accompagne, vous n’avez rien à changer – c’est juste que vous avez tous les outils en main pour avoir un impact positif, et un compte qui fait du bien à la planète et à la société », expliquait Kamel Nait-Outaleb, le fondateur d’Onlyone à Presse-citron.

D’autres projets similaires fleurissent, et s’inscrivent dans une nouvelle catégorie d’acteurs de la transition écologique dans la finance appelée généralement « fintech 4 good ». En Normandie, une startup appelée PayGreen veut pour sa part devenir une solution de paiement en ligne « à impact positif ». En faisant appel à ses services, les entreprises peuvent ainsi afficher leurs valeurs pour le climat, et chaque transaction peut compenser l’impact carbone de l’achat. La solution de paiement vient de lever 1,5 millions d’euros, et un autre tour de table « très significatif » pourrait avoir lieu ces prochains mois.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *