BuzzFeed admet avoir supprimé des articles suite aux critiques de ses annonceurs

Le site BuzzFeed a réagit à la polémique en admettant avoir supprimé des articles qui n’avaient pas plu à ses annonceurs.

Après avoir été secoué par un scandale à l’été 2014 qui avait poussé le site a supprimer plus de 4000 articles afin de ne pas être accusé de plagiat, BuzzFeed est à nouveau visé par une affaire. Le site Gawker accuse BuzzFeed d’avoir cédé à la pression de ses annonceurs après avoir découvert que son concurrent avait supprimé deux billets d’humeur.

BuzzFeed est accusé d’avoir supprimé des articles critiquant ses sponsors

Une pratique qui n’a jusqu’ici rien de surprenante sauf quand les billets en question critiquaient les marques Dove et Hasbro… deux annonceurs de BuzzFeed ! Dans le premier, Arabelle Sicardi critiquait la dernière campagne marketing de la marque Dove tandis que le second nous expliquait pourquoi le Monopoly, qui est édité par Hasbro, est le « pire jeu du monde ». Deux critiques qui n’ont pas plu à BuzzFeed puisque les deux billets ont disparu, le site américain allant jusqu’à modifier le fichier « robot.txt » pour ne pas que l’article sur le Monopoly soit indexé par Google notamment.

Une démarche que le site Gawker n’a pas manqué de dévoiler et qui a poussé Ben Smith, le rédacteur en chef de BuzzFeed, à réagir sur cette polémique. Pour ce dernier, le retrait de l’article concernant la marque Dove était nécessaire car il était difficile de mettre en avant son propre avis sur un sujet qui touche le corps des femmes et le féminisme et cela n’entrait pas dans la « ligne éditoriale » de BuzzFeed. Une défense surprenante puisqu’il était ici question d’un billet d’humeur, comme on en trouve régulièrement sur le site BuzzFeed.

BuzzFeed nie et republie les articles visés…

Dans le même temps, on apprenait que Unilever, la multinationale qui possède la marque Dove avait acheté de nombreux espaces publicitaires sur Buzzfeed et publié des articles sous la forme de « native advertising ». Le site Gawker rappelle également, qu’en 2013, un ex-employé de BuzzFeed (Mark Duffy) avait affirmé juste après son départ qu’un de ses articles critiquant les déodorants Axe avait été supprimé à la demande… d’Unilever.

5809755809_efe96870a8_b

L’affaire aurait pu en rester là si Gawker n’avait pas expliqué, dès le lendemain, qu’un second article concernant Hasbro et son célèbre Monopoly avait subi le même sort. En plus de la modification du fichier permettant à un article de ne pas être indexé, Google mais aussi le site Archive.org étaient ici visés, on apprenait que BuzzFeed avait passé, il y a quelques semaines seulement, un partenariat publicitaire avec Hasbro à l’occasion des 80 ans du jeu Monopoly.

Là encore, BuzzFeed, par l’intermédiaire de son rédacteur en chef, n’a pas confirmé les allégations du site Gawker et a préféré jouer la carte de la transparence en remettant en ligne les deux articles et en dévoilant sur Twitter le contenu de la note qu’il venait d’envoyer à son équipe. Trois jours plus tard, Arabelle Sicardi, auteur de l’article sur Dove a démissionné.

… puis admet avoir déjà cédé aux pressions des annonceurs !

Cette affaire a toutefois poussé le géant américain a réaliser une enquête qui vient juste de rendre ses conclusions. On y apprend que 1 112 articles (!) ont été supprimés par le site, diverses raisons sont invoqués : problème technique, décision éditoriale, doublon, droit d’auteur et… plainte des annonceurs. Si le nombre est modeste, BuzzFeed évoque trois articles, ce rapport vient appuyer la théorie avancée par Gawker.

Parmi ces articles, on retrouve celui sur Axe écrit en 2013 par Mark Duffy ainsi qu’un article se moquant du navigateur Microsoft Internet Explorer et un concernant le SuperBowl. Le rapport nous explique que l’article concernant Internet Explorer a été supprimé à la demande du responsable des revenus de BuzzFeed (Andy Wiedlin) qui voyait ici un conflit d’intérêt puisque l’auteur de l’article, Tanner Ringerud, venait de la division commerciale et avait participé à une campagne publicitaire de Microsoft.

Le dernier article concernant le Super Bowl critiquait l’attitude des marques sur Twitter durant cet événement majeur, en particulier celle de Pepsi. Selon le rapport, la division commerciale de BuzzFeed n’a pas apprécié ces critiques puisqu’elle travaillait en partenariat avec Pepsi pour ce Super Bowl.

Si ce rapport fait suite à l’évolution de la ligne éditoriale du site et aux révélations de Gawker, les billets concernant Dove et Hasbro n’ont pas été évoquées.

(Source / Image par Mrs TeePot)


Nos dernières vidéos

3 commentaires

  1. Pingback: Marketing News | BuzzFeed admet avoir supprimé des articles suite aux critiques de ses annonceurs

  2. Article très intéressant.
    Mais il le serait encore plus si les fautes qu’il contient étaient corrigées 🙂
    Exemple : « admet avoir déjà céder »
    Bonne fin de journée

Répondre