Suivez-nous

Buzz

Les cabines téléphoniques anglaises 2.0 victimes du trafic de drogue

Un gang de trafiquants aurait tiré 1,5 million d’euros de revenus grâce à une seule borne.

Il y a

le

Cabine téléphonique anglaise
© Unsplash - Jack Finnigan

Dans un effort de remplacement des célèbres cabines téléphoniques rouges anglaises, l’opérateur BT (ex British Telecom) a fait confiance à la société InLinkUK pour installer des bornes ultra-modernes avec un tas de fonctionnalités pratiques : passer des appels gratuits, recharger son téléphone ou encore profiter d’un Wi-Fi très haut débit.

Les gangs les utilisent pour communiquer

Malheureusement, des dealers de drogue se seraient emparés de ces solutions pour les utiliser comme des moyens de communication avec leurs clients. Plusieurs quartiers londoniens à l’instar de Tower Hamlets ont par conséquent décidé de bloquer les appels depuis ces dernières pour éviter les nuisances d’un public peu recommandé.

Borne InLinkUK

© InLinkUK

Une étude menée par la police locale affirme que les 5 bornes installées ce quartier auraient facilité plus de 20 000 commandes de drogue en l’espace de 15 semaines seulement. Un autre rapport affirme qu’une cabine placée à Whitechapel, un quartier jouxtant la City londonienne aurait rapporté à elle seule près de 1,5 million d’euros (1,28M£) à un gang de trafiquants.

Une solution pour bloquer les appels « anti-sociaux »

Pour répondre à ces critiques, BT et InLinkUK ont depuis mis au point un algorithme qui leur permet de bloquer et désactiver automatiquement tous les appels « anti-sociaux » – comprenez, les commandes de drogue. L’algorithme analyse la fréquence des appels, leur durée, leur distribution et il les recoupe avec les informations de la police pour identifier des appels suspects. En réponse, il bannit alors les numéros associés.

En revanche, les deux acteurs estiment qu’il n’est pas question de supprimer cette fonctionnalité puisque moins de 0,5% des appels émis depuis ces bornes seraient liés au trafic de drogue. Il n’en reste pas moins que certains malins s’amusent à utiliser les écrans mis à disposition sur ces bornes à New York pour regarder du contenu pornographique en toute détente… Affaire à suivre !

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests