Suivez-nous

Mobilités Urbaines

Calamus One, le vélo électrique qui sera des plus high tech du marché

Le Calamus One est de loin le plus équipé et connecté des vélos électriques. En cours de développement, son prix pourrait être attractif.

Il y a

le

Calamus One velo electrique
© Calamus Bike

En cliquant sur le site de Calamus, la sensation de se retrouver face à la présentation d’un nouveau produit Tesla nous imprègne. Pourtant, même si Tesla semble souhaiter sortir un e-Bike, la startup Calamus Bike ne possède aucune attache avec la firme d’Elon Musk, elle, qui est née à Mumbai en Inde. Procédant actuellement à un financement participatif, cette société créée par Nilesh Bothra et Huzaifa Hararwala souhaite innover en matière de vélo électrique.

Présenté il y a quelques jours, le projet Calamus One souhaite devenir un vélo électrique, aux équipements dignes des derniers objets high tech. Selon ses concepteurs, il serait prêt à rentrer en production. Un modèle qui nous fait penser à l’iWEECH, un vélo électrique français qui avait connu un gros succès sur Kickstarter.

Calamus velo electrique

© Calamus Bike

Jamais nous n’avions vu un vélo électrique aussi high tech

Sur Presse-citron, l’innovation et le monde du high tech nous attirent. Mais jusqu’à maintenant, le domaine des vélos électrique n’avait jamais autant été lié aux capteurs d’empreinte digitale, aux tablettes tactiles sous Android, ainsi qu’aux systèmes d’alarmes connectées. Au grand regret d’Eric, le fondateur de notre média, ayant fait part de son amour pour les vélos électrique dans un article élogieux.

C’est désormais chose faite, avec le prochain vélo électrique de la startup indienne Calamus Bike. Dans une vidéo de présentation dévoilant un vélo au design très épuré et fin, se cache en réalité un vélo à assistance électrique aux équipements high tech divers.

Ce qui attire en premier le regard concerne cet « ordinateur de bord » présent au centre du guidon. Pouvant faire tourner des applications Android telles que Google Maps, il résiste aux intempéries. Sous l’écran, un capteur d’empreinte permet de déverrouiller le vélo, et un système GPS/4G permet de connecter le vélo à une application, géolocalisant et dissuadant les vols. D’ailleurs, une alerte est envoyée au propriétaire si le vélo est secoué ou déplacé, après avoir été verrouillé.

Toujours sur le guidon, le vélo électrique de Calamus intégrerait des clignotants placés notamment sur les extrémités des poignets. Au grand jamais, ce genre d’élément avait été esthétique sur un vélo. Ils le sont ici.

Le Calamus One possède un système de détection des angles-morts

Au même titre que les voitures, les scooters et motos sont aujourd’hui de plus en plus équipés de systèmes de sécurité passifs et actifs. Parmi eux, l’arrivée des détecteurs d’angle-mort, pouvant clairement sauver des vies. Un équipement que Calamus a également perçu comme indispensable, et auquel la marque ajoutera à son Calamus One.

Concrètement, des capteurs ultrasons seront disposés sur le vélo, afin d’avertir le cycliste qu’un véhicule est présent sur sa gauche ou sa droite. L’annonce se réalise au niveau du guidon, devenant vibrant du côté où se présente le danger.

En précommande, le Calamus One disponible à un prix raisonnable

Les caractéristiques techniques du vélo se précisent elles aussi. Selon Calamus Bike, le vélo pourra aller jusqu’à 32 ou 45 km/h selon ses versions, en essayant de respecter les législations qui encadreront le produit sur les différents continents de sa commercialisation. Les accélérations se feront dans un confort sonore plus important, alors que la marque explique que la transmission de son moteur sur la roue arrière se réalisera via une courroie en carbone moins bruyante que par habitude sur le marché.

Son autonomie pourrait atteindre les 70 voire 100 km, à condition de régler le vélo sur l’assistance la plus faible. Un point fort, alors que Calamus annonce également la présence d’une charge rapide pour ses batteries de 504 ou 674 Wh prévues.

Du fait que le modèle n’ait pas encore commencé sa production, une cagnotte participative Indiegogo propose de précommander le modèle pour un prix variant de 1.997 $ à 2.298 $ (1.785 à 2.054 €). Imbattable en vue de ses caractéristiques, alors que la remise est évaluée d’environ 37 à 39 % de réduction sur le prix classique.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

9 Commentaires

9 Commentaires

  1. Léo

    7 août 2019 at 12 h 33 min

    Quelle horreur… Ce truc n’a rien d’un vélo.
    Un vélo est pensé pour être un véhicule léger, agile et simple à utiliser. Bientôt il sera tellement complexifié qu’on lui ajoutera deux autres roues, une carrosserie et un moteur thermique ?

    Comment peut-on employer le terme « […] se cache un vélo électrique » ? Aucun doute ici, je vois ça dans la rue, je sais très bien que ce n’est pas un vélo classique.
    Que dire de l’immense écran et des détecteurs d’angle mort ? Des technologies totalement futiles et qui projettent les utilisateurs de ce type de véhicule dans le même travers que l’on a aujourd’hui avec les autres véhicules : ne pas faire attention à son environnement et être enfermé dans sa bulle, au détriment des autres usagers et des piétons.

    Rien à voir avec les vrais bons VAE d’aujourd’hui, qui garde la philosophie vélo tout en facilitant le pédalage pour ceux qui en ont vraiment besoin. Encore un gadget à mettre direct à la poubelle.

    Et que dire de la vitesse ? 32 ou 45 km/h ? De quoi reléguer immédiatement cet engin au rang de scooter, et non de vélo. Cela signifie devoir porter un casque, obtenir une carte grise et des plaques d’immatriculations (on les met où ?), souscrire à une assurance et ne pas pouvoir emprunter les infrastructures cyclables.

  2. H

    7 août 2019 at 14 h 27 min

    Leo pete un coup là, t’as l’air tendu et tu dis n’importe quoi
    Ce vélo est design et la batterie, contrairement a d’autre, s’integre parfaitement dans le cadre
    L’écran, s’il se limite a quelques applications est un vrai plus, ne serait-ce que pour le gps
    c’est plus pratique et plus securisant que de sortir son smartphone au feu rouge pour connaitre la direction a suivre …
    détecteurs d’angle mort, technologie futile? c’est abérant de betise de lire ça x)
    quand à sa vitesse de pointe, à l’utilisateur de l’adapter ! comme pour tout autre vehicule !
    la plupart des trotinettes vont a plus de 30km/h, t’en vois beaucoup avec plaques d’immatriculation?
    A ce prix, ce vélo électrique va revolutionner le secteur et faire trembler ses concurrents

    • Léo

      7 août 2019 at 17 h 48 min

      Ma digestion va très bien, merci.

      Je connais très très bien ce marché, et ce modèle est très loin de l’intégration de certaines références du genre, tel le Cowboy (qui n’est pas sans défauts) ou le VanMoof S2.

      L’écran est purement inutile. Un vélotaffeur n’en a aucune utilité puisque la beauté de se déplacer à vélo fait qu’on aiguise son sens de l’orientation au fur et à mesure et on finit par connaître sa ville. J’ai un support vélo pour smartphone, je ne m’en sers jamais, et j’habite Paris. Pourtant je me déplace tous les jours avec.
      Le seul usage est un usage occasionnel (cyclotourisme), et ce n’est pas la cible de ce genre de véhicule.
      Pour un nouvel itinéraire, il suffit de regarder le plan avant de partir, au pire de s’arrêter sur le bord de la route / le trottoir ce qui n’est clairement pas un problème…

      Détecteur d’angles mort, pas futile ? Laisse moi rire. Ça ne remplace déjà pas les contrôles manuels en voiture (enfin, j’espère pour ma propre sécurité…), alors encore moins en vélo. Un cycliste urbain qui n’est pas 100% attentif à son environnement est un cycliste mort. De plus, en vélo, tu passes ton temps à remonter les files de voitures à l’arrêt, c’est un coup à ce que ton détecteur s’excite jusqu’à ce que, de rage, tu le désactives.

      Enfin pour la vitesse, il y a un cadre légal. Pour prétendre au titre de vélo / VAE, c’est 25 km/h / 250W max !
      Je vois beaucoup de speed-bikes (> 25 km/h) et de trottinettes qui vont trop vite, en effet. En cas d’accident, aucune assurance ne viendra les couvrir, car ils sont tout simplement dans l’illégalité. De plus, tu risques amende + confiscation du véhicule en cas de contrôle. Pour un joujou à 2000 balles, ça fait mal !

      Avec ce design, ces fonctionnalités et ce prix, ce véhicule va faire un flop et ne jamais concurrencer qui que ce soit. Je te le garantis. Et c’est tant mieux.

      • Yann Dìnendal

        8 août 2019 at 19 h 34 min

        C’est littéralement marqué dans l’article hein :

        « Selon Calamus Bike, le vélo pourra aller jusqu’à 32 ou 45 km/h selon ses versions, en essayant de respecter les législations qui encadreront le produit sur les différents continents de sa commercialisation. »

        Il y aura donc un speed-bike, et un VAE classique qui sera bridé à 25km/h en France, et l’équivalent suivant la législation des autres pays, comme tous les VAE vendus en France.

        • Eric78

          9 août 2019 at 17 h 27 min

          @Yann payer plus cher pour un moteur plus puissant et aussi plus lourd pour le brider derrière, ça n’a pas de sens.

          Sur la page du projet indiegogo.com, il parle bien de 3 déclinaisons différentes avec les motorisations Bafang suivantes:

          One-25 -> 250 Watts à 2.875 € donc celui qui correspond au VAE standard en France.
          One-50 -> 500 Watts
          One-75 -> 750 watts

  3. Eric78

    7 août 2019 at 22 h 35 min

    @Léo avec une assistance qui te propulse jusqu’à 45 km/h c’est assimilé à un cyclomoteur avec les même contrainte qu’une mobilette. Mais aucun problème il y a des casque un peu plus lourd qu’un casque de vélo standard et qui ont le même look, c’est pas un gros prix a payé pour un vélo qui remplacera la voiture au quotidien pour vélotaffer.

    Avec un vélo de route standard tu tien sans problème des moyennes au dessus de 25 km/h même pour un non sportif… Donc rien de plus frustrant qu’un VAE standard qui coupe l’assistance électrique au dessus de 25 km/h alors que c’est a partir de cette vitesse qu’une personne lambda commence a galérer pour garder le rythme.

    Vive les speed bikes, c’est juste parfait pour remplacer la voiture sans perdre de temps de trajet.

    Pour l’ordinateur de bord, c’est un peu superflu mais vu le prix du vélo, il est moins cher que des vélo plus simple… Perso, je circule souvent avec le smartphone fixé au guidon pour le gps et la musique donc si ça permet de pas exposer un couteau smartphone sous la pluie, c’est pas aussi too much que ça.

    • Eric78

      8 août 2019 at 9 h 25 min

      @silvio B
      Pour dire que c’est cher tu compares a quoi?

      Par exemple, j’aime bien les vélo de la marque française Moustache, tu prends un modèle Friday 28, tu es sur un prix largement supérieur au Calamus et pour ce tarif tu as pas tous les gadgets du Calamis et une batterie plus petite (et les moteurs bosch vs bafong est ce que ça fait une grosse différence ?).

      @Leo non les speed bike ne sont pas dans l’illegalité, ce sont juste des VAE qui ont des pré-requis plus contraignant. Une assurance spécialisée dans les 10€ par mois, un casque à la norme ECE-R 22.05 (genre Cratoni VIGOR), gants et compagnie et aucun problème pour rouler en conformité en étant couvert.
      C’est pas cher payé pour un mode de transport alternatif qui permet d économiser des pleins de carburant.

      Tu parles de joujou cher pour le calamus
      , C’est un bizarre comme réflexion quand tu vois le prix du VanMoof S2 non?

      Et ton argumentaire pour dire qu’un gps n’a pas d’intérêt est complètement bancale. Quand tu investit plusieurs milliers d’euros dans un velo, c’est pas juste pour vélotaffer et faire quelques trajets dans les quartiers que tu connais. Le speedbike c’est pas forcément en milieu urbain qu’il est le plus intéressant, entre les stop, les feux… Tu fais pas forcément une moyenne plus élevé qu’avec un VAE limité a 25 km/. L’intérêt du speedbike c’est sur les trajets mixte Intercités avec de long tronçon rapide hors agglo. A partir du moment où tu l’utilise pour tes déplacements hors de ta ville, le gps a forcément un intérêt.

  4. Silvio B.

    8 août 2019 at 1 h 19 min

    Je vois déjà les gens le secouer dès qu’ils trouvent ce modèle attaché dans la rue. Bonjour les alertes pendant la nuit.
    Sinon ca reste indécemment cher.

  5. Olivier

    8 août 2019 at 11 h 35 min

    La vraie sécurité se serait un vélo avec des dash cam avant et arrière pour peux etre identifié le con qui te fait tomber.
    Une fois les vélo tous équipes les caisseux seront plus attentif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests