Suivez-nous

Robots

Ces robots insectes pourraient permettre un bon en avant dans l’exploration spatiale

Des essaims autonomes seraient en mesure de se déployer dans des zones potentiellement hostiles.

Il y a

  

le

 
Mars vie
© NASA / JPL

Ces dernières semaines, l’attention du public se focalise sur Perseverance, le bijou de technologie de la NASA, développé dans le cadre de la mission Mars 2020. Ce rover, qui devrait être lancé au mois de juillet prochain, devrait permettre de récupérer des échantillons martiens afin de potentiellement retrouver des traces de vie ancienne. De la taille d’une voiture, il pourrait prochainement faire face à une concurrence assez surprenante.

Des chercheurs travaillent en effet depuis un moment déjà sur des robots prenant la forme d’insectes qui peuvent se déplacer de manière autonome. Nhut Ho, un chercheur de l’université d’État de Californie, est particulièrement en pointe sur ce sujet. Il vient d’ailleurs d’obtenir une subvention de 539 000 $ de la part du Département de la défense pour l’aider à avancer.

Une plus grande résistance lors des phases d’exploration

Concrètement, ces robots insectes fonctionneraient sur la base d’essaims et pourraient servir à l’exploration d’activités minières sur Terre. Ils seraient aussi un précieux atout dans le cadre des missions d’exploration spatiale. Déployés sur des terrains hostiles et inconnus, ces essaims auraient la capacité d’accomplir diverses tâches et notamment de repérer de nouveaux secteurs.

Tandis que la progression d’un grand rover peut rapidement se trouver entravée par sa taille, ces derniers pourraient se mouvoir à peu prêt partout et de manière assez rapide. Ils ne seraient également pas gêné par la disparition d’un des leurs et continueraient de fonctionner.

« Ce projet donne à nos étudiants une formidable opportunité de travailler avec les meilleurs scientifiques du monde et les expose aux technologies les plus avancées du marché. Plus important encore, cela donne aux étudiants une chance d’acquérir une expérience pratique précieuse qui les prépare bien à leur entrée dans le monde du travail », précise Nhut Ho. Parmi les organisations impliquées dans ce projet, on retrouve ainsi Boston Dynamics ou encore Intel.

Une fois que le développement sera plus avancé, le système sera prochainement testé en collaboration avec la NASA et son Jet Propulsion Laboratory.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests