Suivez-nous

Tech

C’est au tour de Booking de licencier un quart de ses effectifs

La plateforme de réservation d’hébergement en ligne Booking.com annonce une vague de licenciements conséquente au coronavirus.

Il y a

  

le

 
Booking logo licenciements
© Booking

La pandémie de coronavirus a entraîné un très grand nombre de licenciements, que ce soit dans le secteur des entreprises technologiques ou non. Ce jour, c’est à Booking d’annoncer des suppressions d’emplois.

Dans un communiqué, le site néerlandais Booking.com a annoncé : « La crise du Covid-19 a dévasté l’industrie du voyage, et nous continuons à en ressentir l’impact avec les volumes de voyages qui restent considérablement réduits ».

À cela, la plateforme de réservation en ligne ajoute : « Bien que nous ayons fait beaucoup pour sauver autant d’emplois que possible, nous pensons que nous devons restructurer notre organisation pour qu’elle corresponde à nos attentes concernant l’avenir (de l’industrie) du voyage ».

Au total, cette vague de licenciements devrait concerner jusqu’à un quart des effectifs de Booking, sachant que l’entreprise compte environ 17 500 employés dans le monde. Le nombre exact de postes concernés n’a pas été indiqué par la société.

Après Airnbnb, au tour de Booking de licencier

Booking n’est pas la seule plateforme à proposer des réservations en ligne à avoir annoncé des licenciements. Et pour cause, les périodes de confinement et les restrictions de voyages imposées par les différents gouvernements limitent le tourisme depuis de longs mois maintenant. En conséquence, de nombreuses sociétés ont été dans l’obligation de prendre des décisions similaires à celle de la plateforme néerlandaise.

Il y a trois mois, c’est l’américain Airbnb qui annonçait le licenciement d’un quart de ses effectifs, soit 1 900 emplois à travers le monde. À l’époque, le PDG du groupe, Brian Chesky, avait déclaré : « Nous traversons collectivement la crise la plus douloureuse de notre vie ». La société avait pourtant pris des mesures, comme le fait de réinjecter des capitaux allant jusqu’à 2 milliards de dollars, tout en offrant une aide financière aux hôtes en parallèle.

Airbnb avait annoncé que les personnes concernées par les licenciements bénéficieraient de 14 semaines de salaire et d’une semaine supplémentaire par année de service. La mutuelle devait également être maintenue une année de plus. On ne sait pas si Booking a pris des mesures similaires.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests