Suivez-nous

Tech

Cette chatière va empêcher votre chat de rapporter ses proies

Et si votre chat ne pouvait plus vous rapporter des proies ? C’est l’idée d’un développeur, sans doute un peu anti-rats.

Il y a

  

le

 
Cette chatière va empêcher votre chat de ramener ses proies
© Pixnio / Michal Jarmoluk

C’est un comportement habituel pour de nombreux chats. Rapporter une proie à leurs maîtres. Une habitude qui peut s’expliquer de nombreuses façons : un cadeau pour nous faire plaisir ou encore parce qu’il nous considère incapables de chasser (ou vous montrer comment vous pourriez finir si vous ne le laissez pas dormir sur le canapé ?). Cela part donc d’une bonne intention. Mais se voir ramener un rat, un serpent ou un autre animal de ce genre, ne fait pas vraiment plaisir. Bonne nouvelle, un ingénieur américain a mis au point une chatière qui pourrait vous sauver.

Un chat face à l’intelligence artificielle

Cet ingénieur d’Amazon nommé Ben Hamm a donc présenté sa nouveauté lors d’une conférence à Seattle. Son chat, nommé Metric, adore lui ramener des rats, des souris ou encore des oiseaux. Certains sont morts, d’autres sont vivants.

 J’ai essayé de l’arrêter en lui mettant des colliers avec des cloches, en faisant du conditionnement opérant, en lui donnant plus à manger. Rien n’a fonctionné

précise-t-il un peu désabusé. Il a donc misé sur une chatière intelligente, boostée au machine learning. Il a collecté plus de 23 000 clichés de son chat, avec ou sans animal dans la bouche. A partir de ça, la chatière peut détecter si le chat est seul ou accompagné. S’il est seul, la chatière s’ouvre. Sinon, Ben Hamm reçoit une photo sur son téléphone et c’est lui qui décide. Quand il estime que c’est bien un animal qui a été tué, le système envoie aussi un don à une association de protection des oiseaux.

Pour ce chat frustré, il ne nous reste plus qu’une seule solution : avoir son propre appartement. Avec un peu de chance, il pourrait trouver une colocation féline du côté de la Silicon Valley.

Les autres chats du monde entier peuvent se rassurer. Le système n’est pas encore duplicable. Mais l’ingénieur ne désespère pas, de réussir à généraliser son système.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests