Suivez-nous

Auto-Moto

Cette hypercar zéro émission est capable d’atteindre 355 km/h. Mais elle n’est pas électrique

L’Hyperion XP-1 a mis dix ans à se développer, mais désormais, l’hypercar promet d’atteindre 100 km/h en seulement 2,2 secondes.

Il y a

  

le

 
Hyperion hydrogene
© Hyperion

Délaisserons-nous les batteries électriques classiques, quand il sera question de développer des supercars zéro émission ? Chez la startup californienne Hyperion, on travaille depuis dix ans avec de l’hydrogène et des piles à combustible.

Du fait que le salon de l’automobile de New York soit annulé pour cette édition 2020, leur premier modèle n’aura pas eu de présentation officielle au public. Le 13 août, la marque a finalement décidé de nous en dire plus sur son hypercar dont la commercialisation est attendue au début de l’année 2020.

Une hypercar à hydrogène

Pour développer leur hypercar zéro émission, les ingénieurs d’Hyperion ont mis au point une pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène. « Ce n’est que le début de ce qui peut être réalisé avec l’hydrogène comme moyen de stockage d’énergie. Le potentiel de ce carburant est illimité et va révolutionner le secteur de l’énergie », a déclaré Angelo Kafantaris, PDG et membre fondateur d’Hyperion Motors.

La technologie n’est pas nouvelle, surtout sur le segment des sportives où différentes supercars ont été présentées ces dernières années. Mais la plupart n’en sont restées qu’à de simples concepts : la commercialisation est une étape très lourde, que ce soit en termes de production des voitures ou du réseau de stations-service à hydrogène.

C’est sur ce point que l’Hyperion XP-1 pourrait se démarquer. La startup annonce que 300 exemplaires sortiront de chaînes de production et que la voiture sera sur la route au début de l’année 2022. En vue de ses performances, l’hypercar a de quoi faire tourner les têtes.

0 à 100 km/h en seulement 2,2 secondes

L’hydrogène possède les avantages de l’électrique sans ses inconvénients. Au lieu de dizaines de minutes voire de dizaines d’heures de recharge, la motorisation à hydrogène se démarque par des pleins ne dépassant pas les cinq minutes.

Une aubaine pour une supersportive qui annonce qu’elle pourra atteindre les 355 km/h de pointe, pour des accélérations dépassant Tesla et Porsche : 2,2 secondes au 0 à 100 km/h. Pour réussir à atteindre de telles pointes, l’Hyperion XP-1 possédera une transmission à trois vitesses. Son poids est impressionnant : seulement 1031 kg à vide.

Hyundai annonce une gamme électrique et prend 10 % en bourse

Petit détail à noter tout de même sur la carrosserie. Hyperion n’a pas délaissé totalement la technologie électrique à batteries en lithium-ion : à l’arrière des portes, des volets actifs sont recouverts de panneaux solaires pour épauler l’alimentation du véhicule. Un moyen de justifier le clin d’œil au roman de science-fiction Hypérion, écrit par Dan Simmons en 1989, en référence à un Titan assimilé au Soleil dans la mythologie grecque.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Nico

    13 août 2020 at 19 h 38 min

    Concrètement cette voiture EST électrique.
    La pile à combustible remplace juste les batteries.

    Le titre est faux …

  2. jean

    13 août 2020 at 22 h 15 min

    l’hydrogène, c’est juste le vecteur, mais la propulsion reste quand même un moteur électrique. La différence avec une voiture à batterie comme les Tesla, c’est que cette voiture produit sa propre électricité grace à la Pile à Combustible et à l’hydrogène. Electricité qui est stockée dans une batterie (de petite taille) avant d’être utilisée par le moteur.
    LE titre est donc trompeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests