Suivez-nous

Auto-Moto

Cette Tesla Model 3 a dépassé 160 000 kilomètres, voici son niveau d’usure

Un propriétaire de Tesla Model 3 vient d’atteindre le seuil symbolique de 100 000 miles (160 000 km) parcourus. Il raconte l’évolution de sa voiture.

Il y a

  

le

 
Tesla Model 3
© Unsplash / Vlad Tchompalov

On recense de nombreux articles liés à des exploits kilométriques, de conducteurs – souvent de taxis – ayant dépassé le million de kilomètres avec leur voiture. Mais la plupart du temps, les voitures concernées ont déjà plusieurs années à leur compte. Chez Tesla néanmoins, les premiers records sont encore rares à être médiatisés. La Model S est la seule à pouvoir y prétendre, alors que sa commercialisation a débuté en 2012 aux États-Unis.

Du côté de la populaire Model 3, aux plus de 350 000 précommandes avant son lancement, les retours sont encore rares. Les trente premières livraisons ont été effectuées le 28 juillet 2017. Mais depuis, nos confrères d’Electrek ont mis la main sur un client plutôt rouleur : avec sa Model 3, il vient de dépasser la barre fatidique de 100 000 miles, soit un peu plus de 160 000 kilomètres.

Après 100 000 miles, quelles usures sur une Model 3 ?

Il s’appelle Arthur Driessen, et habite à Los Angeles. L’homme, qui s’est prêté à l’exercice de l’interview avec nos confrères du média Electrek, fait partie d’un cercle très fermé de propriétaires de Model 3 qui ont dépassé la barre symbolique des 100 000 miles avec leur voiture. Mais pendant toute l’année, Arthur a fait de sa quête kilométrique un hobby, qu’il a pris soin de retranscrire à l’écrit sur son Twitter ainsi que sur son blog.

Model 3 Tesla kilometrage

© Arthur Driessen via Electrek

Dans une interview, le garçon raconte quelles ont été les usures et les réparations qu’il a dû effectuer sur sa voiture. L’historique est plutôt bon, avec de simples changements de pneus effectués, en moyenne tous les 40 000 kilomètres.

Il faut dire que l’homme a pris soin de respecter les bonnes pratiques recommandées au sujet des recharges : « je ne suis descendu sous la barre des 10 % d’autonomie que quelques fois. Je n’ai jamais laissé ma voiture charger plus longtemps que lorsque la charge est pleine. Et s’il y a un Supercharger pas très loin, je ne l’utilise que pour recharger à hauteur de 60 %. Je prends ensuite la route immédiatement, donc la voiture n’est jamais à l’arrêt pendant très longtemps avec une charge conséquente ». Un bon moyen pour contrôler l’usure des batteries de sa Model 3.

Le bilan est plutôt positif, car Arthur Driessen affirme que sa voiture n’a perdu que 2,5 % de son autonomie totale qu’il pouvait effectuer, lorsque sa Tesla fût neuve. A ce jour, il peut encore effectuer entre 302 et 308 miles (486 à 495 km), alors qu’il roulait 310 miles (498 km) lors de son achat. Précision : il s’agit de la version « Grande Autonomie » de la Model 3.

Une très bonne évolution, à comparer avec un chauffeur de taxi français qui a dépassé les 300 000 kilomètres avec sa Model S, signalant la perte d’approximativement 55 kilomètres d’autonomie. Mais il faut dire que l’homme rechargeait jusqu’à 3 fois par jour son véhicule sur des Superchargers, relatait Automobile Propre dans un article.

La Model 3 a connu une mésaventure

Driessen a été très prudent sur la recharge des batteries de sa voiture électrique. Par ailleurs, l’homme raconte qu’il n’a tout de même pas entraîné sa monture dans des conditions toujours idéales. Il a d’ailleurs été obligé de passer par la case garage. Lors d’un passage par les plaines de Bonneville Salt Flats dans l’Utah, où un vent violent soufflait, la porte côté conducteur s’est claquée violemment, cassant une pièce dans la charnière.

Tesla Model 3 Performance, notre essai utilisateur complet en vidéo

Une batterie Tesla au million de kilomètres ?

La durée de vie est devenue une préoccupation au centre des déclarations officielles de Tesla depuis ces derniers mois. Selon son PDG, Elon Musk, la Model 3 ambitionne d’ailleurs de rester fiable aussi longtemps qu’un semi-remorque. Le million de kilomètres est un objectif sur lequel l’équipe en charge de la recherche et développement de la marque travaille : d’ici l’année prochaine, un nouveau modèle de batterie sera introduit dans la gamme.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

34 Commentaires

34 Commentaires

  1. Dodutils

    22 octobre 2019 at 9 h 29 min

    « Je n’ai jamais laissé ma voiture charger plus longtemps que lorsque la charge est pleine »

    Le chargeur arrête de toute façon de charger quand la charge est pleine (sinon danger), je ne comprends pas cette habitude qu’il a prise.

    • bebi27

      22 octobre 2019 at 11 h 02 min

      C’est clair, je vois bien le mec en plaine nuit qui met son réveil pour aller débrancher sa voiture! ha ha…

      • Nom

        22 octobre 2019 at 11 h 15 min

        C’est pas Renault qui travaillerait à fiabiliser ces modèles Électrique ou pas. Il n’ y a qu’à voir le niveau de finition d’une Zoé et le bruit qu’elle fait en marche. Renault, inventeur de la cage à pigeon!

        • Eragon

          22 octobre 2019 at 15 h 42 min

          Le niveau de finition de Zoé vaut bien celui d’une Clio, et le bruit d’une Zoé est très largement inférieur à celui d’une Clio même essence. Idem par rapport à une autre marque si vous trouver que Renault n’est pas assez « premium » pour vous. Quant au bruit que fait Zoé à moins de 30 km/h, pour permettre aux piétons de l’entendre, il peut être changé depuis un interrupteur dans l’habitacle si il ne vous plait pas. Cela dit avec tellement de désinformation il s’agit clairement d’un commentaire de mauvaise foi, dommage que la modération n’essaye pas de maintenir un niveau de discussion correct en évitant ce bruit inutile.

      • Eric

        22 octobre 2019 at 16 h 10 min

        Pas besoin d’aller débrancher la voiture, un clic dans l’application Tesla permet d’activer, arrêter ou limiter la recharge à distance.

    • Alex's

      22 octobre 2019 at 11 h 03 min

      Les gens restent bloqué en 1950 quand les batteries avaient des mémoires de charges et qu’il ne fallait pas les décharger/charger à fond.. mais bon, comme tout, les batteries ont évoluées et n’ont plus de mémoire de formes, et les cycles sont prévus pour 100% de batterie pas par recharge.. les gens sont peu futés parfois !

      • SetKat

        22 octobre 2019 at 12 h 28 min

        C’est n’importe quoi ce que tu dis. Pour préserver une Li-ion, il faut rester le plus proche possible de 50%. Le mieux est de rester dans la plage 20-80%, ce qui permet de préserver les cellules. C’est pas pour rien qu’il y a une option sur les tesla pour bloquer la charge à 80%…

      • Eric

        22 octobre 2019 at 16 h 14 min

        Vous connaissez mal le sujet apparemment. Les recommandations de Tesla sont très claires, indiquées sur leur site et dans le guide de l’utilisateur :
        – éviter de charger trop souvent à 100%, charge courante limitée à 80% (c’est gérable dans les paramètres de la batterie)
        – éviter de charger trop souvent sur les Superchargeurs, privilégier une charge lente et longue
        – laisser la voiture branchée autant que possible, notamment sur un chargeur faible à 220 V, même quand elle est chargée
        – éviter de descendre sous 5% de charge
        Signé : un propriétaire de Tesla qui prend soin de sa voiture et de ses batteries.

    • ATS

      22 octobre 2019 at 11 h 24 min

      Pourtant des batteries d’ordi n’acceptent pas de rester branchées dès lors que les 100% sont acquis.

      • Dodutils

        22 octobre 2019 at 14 h 19 min

        J’ai toujours laissé mes portables branchés 100% du temps où ils sont posés sur un bureau et ça ne leur a jamais posé de problème. Le contrôleur de charge est là pour vérifier la tension cible et couper la charge quand la cible est atteinte.

    • Klein

      22 octobre 2019 at 19 h 35 min

      Bonsoir
      Un élément de batterie et son chargeur attend d atteindre une tension de 4.2v après un bon chargeur arrete d alimenter l élément….mais il va remettre en charge lorsque la tension chute
      Donc la batterie se charge régulièrement, chauffe ,se dilate ,refroidir, se rétracte etc.
      Les derniers pourcentages de chargent sont les plus longs à atteindre et le mode de charge partiel permet de solliciter un minimum la batterie chimiquement.
      Les études sur les lipos montrent que ne pas attendre d’atteindre les 4.2v permet de demulplier la vie de votre élément.
      Voilà les bonnes pratiquent à concilier avec son besoin d autonome et longévité.

      Richard

  2. L.Sdr

    22 octobre 2019 at 10 h 28 min

    Et maintenant si on a une utilisation normale de sa Model 3, que se passe t’il ?

    Car même pour une voiture thermique, si on prend toutes les précautions, temps de chauffe, révision, pas de rodéo… on peut les emmener loin aussi et l’autonomie ne va pas décroitre…

    • Dan

      22 octobre 2019 at 12 h 06 min

      Le type, ne fait pas de vidange, aucun pb mécanique, impossible avec une thermique de faire aussi bien

    • Rod29

      22 octobre 2019 at 12 h 11 min

      Faux…ton autonomie décroit car ta consommation augmente avec l’usure de ton moteur !! Les préjugés ont la vie dure…

    • Rod29

      22 octobre 2019 at 12 h 13 min

      Faux !! Ton autonomie décroit avec l’usure de ton moteur qui consomme plus..

      • Rod29

        22 octobre 2019 at 12 h 15 min

        Je parle des thermiques bien evidemment.

      • transpalette

        28 octobre 2019 at 10 h 58 min

        Tu parles de quel moteur pour ton « usure » ? Un moteur de merde mal entretenu et/ou mal conçu genre 1.6 HDI 110 16v et autre 1.9 DCI 120 pour acheter le pain à 2km ? ou un moteur normal ? qui roule ? Moi j’ai roulé de 200.000 à 400.000 sur deux diesel acheté une misere sans jamais de variation de conso ou alors invisible. Sans fumée et sans perte de puissance 🙂 Volvo d5 185 sur s60 2007 et volvo 2.5 tdi 140 sur 850 de 96 (le moteur de la première a6 ou vw t4 pour le tdi). 6 à 7l maxi sur route/autoroute. Ma jaguar xj6 de 94 tourne toujours à 10l sur autour à 200.000 en essence atmo des années 80 (Jaguar AJ16). Aucune de mes voitures ne demande de l’huile entre deux vidanges à 15000KM pour moins de 100€. Si je le peux, j’achète dans les 1 à 2 ans une model 3 en suivant de prêt la gestion des batterie sur la durée (sauf si mon boulot change et que je n’ai plus besoin de rouler autant, dans ce cas une ancienne prius d’occasion sera suffisante). Elle chargera à la maison en 220v la nuit à 80% maxi pour préserver la batterie. super chargeur pour les grands trajets (pas chaque semaine donc). Pour info sur lenovo thinkpad ou dell latitude j’ai toujours utilisé la chargé par défaut à 80% maxi et je repassse à 100% quand je sais que j’ai un tgv de 3H à prendre… 1 clic et hop.

    • Eragon

      22 octobre 2019 at 14 h 18 min

      Je ne vois pas en quoi l’utilisation décrite dans l’article n’est pas « normale » dès lors qu’elle respecte ce qui est préconisé par le manuel. En plus ce n’est même pas contraignant, ma voiture aussi est programmée pour se charger en heures creuses et s’arrêter à 80% et si j’ai besoin des 100% je n’ai même pas besoin de me déplacer car l’application mobile permet de changer la limite et relancer la charge. Quant à ne pas charger plus que nécessaire aux superchargers, c’est tant pour la batterie, que pour minimiser le temps d’attente sur le trajet total (la charge est plus lente à mesure que la batterie se remplie), que pour minimiser le coût (à 10 centimes le kWh la nuit chez moi il n’y a pas photo).

      Après qu’une thermique ne perde pas en autonomie, peut-être, disons plutôt que ça ne se voit pas. Par contre une thermique va être de plus en plus polluante, alors que l’électrique restera propre et de moins en moins émettrice de CO2 à mesure que le réseau électrique utilisé se décarbonise (pour peu qu’il soit encore carboné en 2019).

      • Patrice Paton

        22 octobre 2019 at 14 h 36 min

        Moin polluante? On en reparlera quand y faudra recycler toute les batterie🤣🤣 pour l’instant y ne savent pas comment faire

        • Eragon

          22 octobre 2019 at 15 h 16 min

          On sait très bien recycler, merci, et heureusement vue les quantités fantastiques de batterie de téléphones et d’ordinateurs. En plus contrairement à ces dernières il n’est pas nécessaire de fouiller les poubelles car une voiture termine dans une casse. Le problème est plutôt le fait que recycler n’est pas rentable alors sans incitation personne ne se presse, mais ce sera sans doute différent lorsque la ressource sera plus limité. Cela dit, une première forme de recyclage, non polluante et en plus très rentable, est de réutiliser les batteries de voiture pour du stockage stationnaire. En effet si une batterie de voiture sous les 70% de capacité peut être considérée comme non viable pour un véhicule, elle peut encore être utilisée pour stocker du courant par exemple faire le bonheur d’un particulier qui aurait des panneaux photovoltaïques, ou encore comme buffer pour les stations de charge rapide : charge AC-DC continue des batteries stationnaire avec une puissance faible, puis transfert rapide DC-DC pour charger les voitures.

          Cela dit, en effet, si vous pouvez complètement vous passer de voiture c’est encore mieux. Personne n’a jamais dit que rouler électrique est 100% propre, simplement que c’est très largement plus propre (pollution et gaz à effet de serre) que rouler en thermique.

        • cupulatta

          22 octobre 2019 at 19 h 58 min

          Bizarrrrre 2 entreprises deja en France (Region Lyonnaise et Alsace qui recycle ces produits en contrat avec les constructeurs en ue idem en Allemagne

          il doit y envoir d autre

          Recyclage a 95% reste le plastoc

          Il suffit de garder un peu d esprit critique et de ne pas prendre pour argent comptant les conneries qui trainent par les hattttters

  3. Rod29

    22 octobre 2019 at 12 h 07 min

    ….qu’elles usures….champion du monde de l’ortho chez presse citron !!

  4. Olivier Viret

    22 octobre 2019 at 14 h 07 min

    Une voiture à explosion bien entretenu peut parcourir 350.ooo km. Ce n’est certes pas le million, mais ça ne coûte pas 80.000 euros minimum non plus.
    À vos calculettes les mec !
    (et les filles aussi ! )

    • Eragon

      22 octobre 2019 at 15 h 34 min

      Une Tesla modèle 3 suréquipée coûte 42 k€ en France, et on économise *facilement* 12 k€ de carburant et d’entretien sur sa durée de vie, alors « 80 000 euros minimum » me semble très largement exagéré, mais n’hésitez pas à sortir votre calculatrice pour vérifier.

      Par ailleurs le réchauffement climatique c’est des conditions dramatiques pour nos enfants et l’enfer sur terre pour les pays qui seront les plus touchés (sécheresse, famine, inondations, guerres, déplacements, etc.). Et la pollution de l’air c’est 400 000 morts chaque année rien qu’en Europe selon l’OMS. Alors la question n’est pas de savoir si une thermique peut rouler 350 000 km, mais plutôt de savoir si on doit continuer à en vendre alors qu’une alternative existe !

      Accessoirement 350 000 km à 5 litres au cent à 1,5 € le litre ça fait plus de 26 k€ (de tête, sans calculatrice !). Alors qu’une Tesla rechargée chez soi en heures creuses coûte 10 centimes le kWh, en se basant sur l’autonomie WLTP (la même norme utilisée pour les « 5 litres au cent ») de 560 km pour la Tesla modèle 3 LR on arrive à moins de 5 k€ (encore de tête). Et tout ça c’est est estimant que le carburant sera à 1,5 € le litre sur toute la vie du véhicule ce qui serait plus que surprenant !

      C’est beau le calcul…

      • Chevrolette

        22 octobre 2019 at 19 h 55 min

        Faux, sur une thermique bien entretenue, l autonomie ne décroît pas car la consommation n augmente pas. Et je parle en connaissance de cause car j emmène toutes mes voitures à plus de 200.000kms et j en ai une qui a 408.000kms et toujours la même consommation… CQFD

      • Eric

        28 octobre 2019 at 10 h 35 min

        « Une Tesla modèle 3 suréquipée coûte 42 k€ en France ». Euh ça dépend de quelle version on parle. J’ai payé la mienne 72500 euros avec 6000 euros de bonus écologique déduit. Mais les prix ont un peu baissé depuis (mais les options ont augmenté)

    • marco

      22 octobre 2019 at 15 h 38 min

      La Model 3 démarre à à peine plus de 43000 euros…
      Et ouhai mec !

      • Wiki

        22 octobre 2019 at 19 h 34 min

        Oui c’est vrai, c’est moins cher qu’une bm

    • Jeff

      22 octobre 2019 at 19 h 48 min

      Pour des premières voiture électrique de première génération c’est beaucoup plus fiable que les moteurs thermiques qui ont 100 ans d expérience

  5. Bl@ckP@nther

    22 octobre 2019 at 18 h 46 min

    Une question que tout le monde semble éluder quand on parle de véhicules électriques (toutes marques confondues) : que se passera-t il lorsque ces véhicules deviendront majoritaires et que tout le monde mettra sa voiture à charger à 19h00 ?
    J’ai le souvenir d’hivers pas si lointains ou les médias nous mettaient en garde contre une saturation du réseau électrique et nous invitaient à différer la consommation d’électricité « non indispensable » au risque d’un black-out, d’autant qu’il est dans l’air du temps de demander la fermeture des centrales nucléaires.
    J’ai également entendu il y a pas mal d’années que la somme de tous les appareils laissés en veille (télé, ordinateurs, etc) représentaient la production d’un réacteur nucléaire, je vous laisse imaginer la quantité d’énergie nécessaire pour recharger 20 – 30 millions de véhicules.

    • marco

      23 octobre 2019 at 9 h 38 min

      Je possède une modèle 3 et la majorité des arguments avancés plus haut sont faussés. Défendre le thermique, c’est avoir des oeillères. Mais l’électrique n’est et ne sera jamais LA solution. C’est mieux, mais c’est pas encore le miracle technologique attendu.

      Bl@ckP@nther, voilà le seul argument qui tient la route et qui ne trouve pas de réponse à cours voire moyen terme.
      Effectivement, on va tirer de plus en plus alors que la production ne croits pas assez vite. SI tout le monde bascule dans l’électrique, cela va coincer.

      Heureusement que les contestataires restent majoritaires 😉

      Pour ma part, pour moins cher mensuellement que mon ex VW Passat, je m’éclate avec une voiture futuriste et performante !

    • roger adrien

      23 octobre 2019 at 11 h 00 min

      @Bl@ckP@nther : toutes les voitures electriques ont un programmateur qui permet de demarrer et d’arreter la charge en fonction de l’heure et du % de charge.
      vu le nombre d’abonnements heures creuses/pleines, et qu’une charge entre 23h30 et 7h30 suffit pour recuperer 150km sur une prise 220v ou faire le plein avec une borne 7kW, je ne vois pas l’interet de charger a 19h alors que le tarif est plus élevé ?
      par contre les voitures branchées et avec de la reserve de batterie pourront alimenter le reseau et diminuer l’appel de production des centrales thermiques .. c’est du v2g, ca existe deja au japon (protocole chademo)

      • Pompavid

        27 octobre 2019 at 10 h 45 min

        Je peux vous dire que du côté des techniciens chargés de l’entretien de ces soit disant ZE on n’à pas le même enthousiasme béa que les acheteurs, là on est pas dans le marketing et l’idéologie, on est dans le réel, et les problèmes sont nombreux.
        Simplement les constructeurs pressés par le lobby politico financier des rechaufistes se sont mis à recycler la vieille solution du véhicule électrique
        Une impasse, il n’y a pas eu de bon technologique des batteries, juste une légère amélioration.
        Ces voiture ne rapportent rien aux constructeurs et sont sous perfusion d’aides publiques de tout genre.
        A la prochaine crise monétaire la voiture électrique retrouvera sa place, le kaddy de golf et le chariot de manutention

        • Eric

          28 octobre 2019 at 10 h 33 min

          Je vois qu’on a affaire à un visionnaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests