Suivez-nous

Applications

Chine : la drôle d’application de propagande politique d’Alibaba

L’entreprise tech Alibaba a conçu une application dont l’objectif principal est de vanter les mérites du gouvernement chinois et de son président Xi Jinping.

Il y a

  

le

 
Chine application

Comme le révèle Le Figaro dans un article daté de ce jour, la société chinoise Alibaba a développé une application particulièrement téléchargée au cours de ces derniers jours. L’objectif de celle-ci : diffuser la doctrine du président communiste Xi Jinping.

La Chine et Internet, un sujet plus que complexe

Baptisée « Xuexi Qianggo », qui se traduit comme « Étude pour rendre la Chine plus forte », l’application d’Alibaba en question met effectivement en exergue les actions politiques du gouvernement en Chine. Il est possible de lire des articles d’actualité, de voir des vidéos ou encore de répondre à des questions portant sur ces thématiques.

Il est intéressant de constater que l’application d’Alibaba est devenue particulièrement populaire auprès des utilisateurs en très peu de temps. Lancée en Chine au mois de janvier, Xuexi Qianggo est le service le plus téléchargé de l’App Store du pays depuis la semaine dernière, au point que celui-ci a dépassé WeChat, réseau social le plus populaire dans le pays. Selon le cabinet de conseil Qimai, l’application aurait été téléchargée plus de 43 millions de fois sur iOS et Android.

L’application chinoise Xuexi Qianggo est un projet qui a été développé par Business Unit Projets Y, une unité dédiée à des projets qui sortent du cadre habituel du groupe. L’on peut certainement comparer celle-ci à la division Google X, une entreprise appartenant à la firme Alphabet. Dans les faits, les utilisateurs peuvent se connecter au service en utilisant leur identifiant DingTalk, une application de messagerie également ondée par le groupe Alibaba.

En Chine, la majorité des entreprises des secteurs technologiques ont été créées par des entrepreneurs qui croient aux valeurs prônées par le Parti communiste dans le pays. Très apprécié par ses employés, le fondateur d’Alibaba, Jack Ma, a récemment été identifié comme un membre du Parti. Il y a encore quelques mois, le patron du groupe restait évasif à ce sujet, déclarant simplement au sujet du gouvernement : « Aimez-le, mais ne l’épousez pas ».

Jack Ma Alibaba

Jack Ma

Le patron de Baidu, Robin Li, est aussi identifié comme un membre du Parti communiste chinois, au même titre que le fondateur de Tencent, Pony Ma. En 2018, les groupes Alibaba, Tencent et Baidu se sont regroupés avec plus de 300 autres acteurs du web pour fonder une fédération visant à soutenir les « valeurs centrales du socialisme ». Cette association vise également à « protéger la sécurité et la souveraineté du pays sur Internet », selon un article du quotidien soutenant le Parti, Global Times.

Dans le pays, les outils occidentaux ne sont pas accessibles aux utilisateurs, si bien que Google, Instagram, Facebook, YouTube, Wikipedia, Twitter ou encore Netflix. En Chine, ce sont des acteurs locaux qui dominent le web, dont les fameux géants Baidu, Alibaba ou encore Tencent. Baidu gère ainsi le moteur de recherche le plus populaire du pays ainsi qu’une encyclopédie en ligne collaborative inspirée de son homologue américain Wikipedia. Alibaba est spécialisé dans le e-commerce ainsi que les services de cloud computing, ce qui n’est pas sans rappeler l’américain Amazon. Quant à Tencent, la firme est à l’origine de WeChat, un réseau social qui combine une multitude de fonctionnalités, dont le paiement.

Outre la forte censure des outils Internet en Chine, ce sont également les liens des entreprises avec le gouvernement chinois qui soulève régulièrement de nombreuses questions, au point que Huawei est actuellement en train d’en payer les frais aux États-Unis. Pour sa part, le constructeur nie un potentiel lien avec le Parti communiste.

Selon l’association à but non lucratif Freedom House, la Chine est l’un des pays les moins libres au monde lorsqu’il s’agit de liberté sur le Net.

Chine Internet liberté

Capture d’écran © Freedom House

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Pat

    20 février 2019 at 18 h 22 min

    Je vous cite, cette application diffuse :  » les actions politiques du gouvernement en Chine »

    Deux possibilités.
    1) Soit les Chinois s’intéressent énormément à la politique de leur gouvernement et veulent s’y investir.
    2) Soit, télécharger cette application leur vaudra une « bonne note sociale », et l’inverse une mauvaise note.

    Bien sûr, cela ne peut être que la première de ces deux possibilités qui les motive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests