Connect with us

Tech

En Chine, une IA est capable de présenter le JT comme un humain

La Chine a dévoilé une intelligence artificielle capable de présenter le journal télévisé, si bien qu’elle est en mesure de lire des textes et de commenter des images.

Il y a

le

IA Chine

L’agence de presse officielle Xinhua (Chine nouvelle) s’est associée au moteur de recherche Sogou afin de concevoir une intelligence artificielle qui agit à la façon d’un présentateur de JT traditionnel. Le résultat est impressionnant.

En effet, les images montrent un présentateur humain qui a des réactions physiques naturelles comme les légers mouvements de la tête, la hausse des sourcils ou les mouvements des lèvres au rythme de la parole. Néanmoins, la voix n’est pas celle du présentateur humain, mais bien celle, synthétique, qui a été donnée par les chercheurs à l’intelligence artificielle.

Une IA pour relayer la propagande du gouvernement

Si l’agence de presse n’a pas précisé comment le système fonctionnait, The Verge suppose que les scientifiques ont exploité des images montrant un présentateur humain. Par la suite, ils auraient incrusté des images en mouvements, de façon à ce que le visage et la bouche de leur présentateur synthétique bougent. En combinant cette base avec les informations à présenter, l’intelligence artificielle serait donc en mesure de présenter le journal télévisé. Le système serait donc similaire à celui des deepfakes, un processus avec lequel il est possible de transférer un visage sur un autre en conservant ses expressions, tout en ajoutant un autre discours. Le sujet soulève d’ailleurs de nombreuses inquiétudes puisque ce système pourrait être à l’origine des fake news du futur.

Pour sa part, Xinhua a confié les avantages d’une telle technologie, indiquant que ce présentateur basé sur l’IA pouvait « travailler 24 heures sur 24 sur son site web officiel et sur diverses plateformes de médias sociaux, ce qui réduit les coûts de production des nouvelles et améliore l’efficacité ». L’agence précise que les applications sont « infinies », malgré le fait que cet étrange présentateur ne soit pas encore au maximum de ses capacités.

Rappelons tout de même que Reporters sans Frontières classe la Chine au 176e rang sur 180 lorsque s’agit de la liberté de la presse, avec un score de 78,29. L’organisation non gouvernementale indique que le président Xi Jinping a largement durci le contrôle de l’information et la surveillance, réussissant à placer les médias -et les réseaux sociaux- sous la coupe du Parti communiste. À ce jour, une cinquantaine de journalistes et de blogueurs seraient en prison dans des conditions déplorables.

Pour sa part, l’agence de presse officielle Xinhua est directement rattachée au Conseil des affaires de l’État et de la Chine, c’est-à-dire l’organisme civil administratif principal du pays, ce qui veut dire qu’elle est en charge de retranscrire le point de vue officiel du gouvernement.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests