Connect with us

Actualités

Chrome fait machine arrière sur l’autoplay audio

Bloquer le son en autoplay, cela partait d’un bon sentiment de la part de Google Chrome et pourtant à priori cela a soulevé un tsunami de critiques, car il n’y a pas que certaines publicités qui utilisent cette technologie… Google a donc décidé d’effectuer un rétropédalage et de revenir en arrière.

Il y a

le

Chrome 35

Des conséquences inattendues

La nouvelle fonctionnalité de blocage audio lancée il y a quelques jours par Google pour son navigateur Chrome devait représenter un bon en avant pour les utilisateurs. Chrome propose en effet de bloquer le son en autoplay et quand on connaît la quantité d’abus à ce niveau, il était difficile de s’y opposer. Parmi les « anti », on devinerait notamment qu’il y aurait les publicitaires, qui perdent une approche commerciale à proposer aux clients.

Toutefois, un aspect plus inattendu était sans doute l’impact sur les développeurs. Cette mise à jour de Chrome 66 fonctionnait en modifiant les paramètres de l’API Web Audio de Chrome. C’est de cette manière que Google pouvait bloquer les pages diffusant automatiquement du son, mais des développeurs de jeux vidéo et d’applications basées sur les technologies web (HTML5) qui exploitaient cette même API ont eu une très mauvaise surprise. Ce changement désactivait complètement le son sur leurs programmes.

> Lire aussi :  Et si vous jouiez à Assassin's Creed Odyssey sur Chrome ?

Les responsabilités de Chrome

Il est intéressant de noter que l’impact était différent d’un projet à l’autre comme le notent les auteurs du site Bleeping Computer. Pour certains projets, il n’y avait pas de son et aucune possibilité de le retrouver. Pour d’autres, ils était possible de le réactiver au travers d’une notification. Dur d’évaluer le nombre de projets réels, mais certains dans le lot pourraient être très anciens.

Pour l’instant, Chrome a donc décidé de faire marche arrière. De désactiver cette mise à jour le temps que les développeurs puissent se mettre à jour, mais il ne s’agit que d’un rétropédalage temporaire. En effet cela sera remis en place à partir de Chrome 70, qui sera lancé vers le mois d’octobre.

Pour Google, c’est surtout un rappel d’une leçon bien connue de Spiderman. « Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités« . Au vu des réactions actuelles des développeurs, pas sûr que d’ici octobre le choix final soit encore le même. Le débat est encore loin d’être terminé.

> Lire aussi :  Google Chrome fête ses dix ans

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests