Suivez-nous

Moteurs de recherche

Comment truquer un résultat de recherche Google est à la portée de tous

Voici un petit tutoriel pour faire mentir Google et appuyer vos arguments… Ou pas, si vous pensez que les fake news sont un problème majeur de notre société.

Il y a

le

Google Search
Ⓒ Google

Si l’on sait maintenant que ce sont en majorité les plus âgés qui partagent des fake news sur les réseaux sociaux, les jeunes sont aussi adeptes de la pratique qui consiste à diffuser de fausses informations, cette fois-ci plus souvent dans un but divertissant. En effet, il est en réalité très facile d’utiliser la recherche Google pour faire une blague à quelqu’un.

Concrètement, avec l’astuce qui nous intéresse aujourd’hui, n’importe qui peut choisir de truquer le résultat d’une requête sur le moteur de recherche le plus utilisé du monde. Ainsi, on peut par exemple faire afficher la réponse « 42 » par Google si on lui demande « quelle est la réponse à la vie » ?

Comment fonctionne le hack ?

Tout comme la dernière mise à jour de Google Search, cette fonctionnalité est d’ores et déjà accessible en ligne. Il suffit de cliquer sur l’icône de partage de la carte Knowledge Graph que vous souhaitez diffuser en lieu et place du résultat original, puis de naviguer vers le lien raccourci qui est fourni.

Ensuite, il faut rechercher dans l’URL complète vers laquelle l’adresse redirige la combinaison de caractères suivante : kgmid=/m/01112fdw et la copier. Pour terminer, il faut taper la recherche que l’on souhaite truquer et y ajouter le suffixe &kgmid=/m/01112fdw. Et voilà, vous avez remplacé la vraie réponse par l’école de Xavier Niel !

Attention à la diffusion d’informations erronées

Si cette subtilité permet certes de préparer quelques boutades, elle peut aussi -malheureusement- être utilisée à des fins malveillantes, pour diffuser des fake news. On peut par exemple imaginer afficher le candidat que l’on préfère en répondant la question « pour qui faut-il voter ? ».

Google le sait bien et n’a pour le moment rien fait pour arrêter ce système, mais selon nos confrères américains de TechCrunch, elle y travaille. Tout comme Facebook, qui a pu agir contre la communication de fausses informations lors des dernières élections américaines.

Source

7 Commentaires

7 Commentaires

  1. SuperMouette

    10 janvier 2019 at 19 h 30 min

    La « carte Knowledge Graph » ?
    Pas très claire… J’ai compris en allant voir l’article cité.

  2. heulman

    10 janvier 2019 at 22 h 03 min

    Tout à fait faisable et depuis longtemps avec les blocs de type lieu:
    https://www.google.com/search?q=marie+bordeaux&ludocid=4556878195988530392

  3. macbrain

    11 janvier 2019 at 0 h 04 min

    Je n’ai rien compris …. c’est dommage ca avait l’air interessant …

    • Valentin

      13 janvier 2019 at 15 h 15 min

      Qu’est ce que tu n’as pas compris ? je serais ravi de t’éclairer 🙂

      • Joe le Taxi

        14 janvier 2019 at 18 h 31 min

        Bonjour,Je n’ai pas compris où je devais copier kgmid=/m/01112fdw. et où je dois taper la question initiale ? Est-ce qu’on peut avoir le détail d’un exemple pas à pas ?

  4. Inconu

    12 janvier 2019 at 12 h 11 min

    Sauf que c’est une référence au guide du voyageur galactique donc votre article est fausse

    La reponse a la vie est 42

    • Valentin

      13 janvier 2019 at 15 h 16 min

      Oui c’est justement la référence 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests