Connaissez-vous Linklift ?

J’ai été contacté hier par ce qui me semble être une nouvelle régie publicitaire : Linklift.Linklift, d’origine allemande, fonctionne sur le même modèle que TextLinkAds (auquel Presse-citron est également affilié – liens en bas de page), en se positionnant comme une place de marché pour le placement de liens entre annonceurs et éditeurs. Le montant

J’ai été contacté hier par ce qui me semble être une nouvelle régie publicitaire : Linklift.
Linklift, d’origine allemande, fonctionne sur le même modèle que TextLinkAds (auquel Presse-citron est également affilié – liens en bas de page), en se positionnant comme une place de marché pour le placement de liens entre annonceurs et éditeurs.

Linklift

Le montant minimal pour recevoir ses premières rémunérations est de 25 Euros, et Linklift reverse 70% du CA réalisé par lien.
Le paiement s’effectue sur une base forfaitaire fixe mensuelle tenant compte du trafic de votre site (donc pas de CPM ou de CPC).

Le calculateur proposé sur le site vous permet d’évaluer les revenus que pourraient vous rapporter des liens publicitaires si vous les insériez sur votre blog, et les montants indiqués paraissent intéressants (j’ai fait le test avec Presse-citron et on tombe pile dans la fourchette de prix pratiqués sur ce blog).

Connaissez-vous Linklift ? Avez-vous testé ke service ? Si oui, qu’en pensez-vous ?


26 commentaires

  1. Je pense que le terme "achat de liens" concerne les moteurs de recherche qui mettent en avant certains résultats (contre rémunération) SANS que ces liens soient différenciés des autres liens.

    Mettre de la publicité sur un site n’a rien à voir avec ça !

    Sinon, j’obtiens des résultats plutôt prometteurs, je vais peut-être tester ce service prochainement 🙂

  2. Oui je connais linklift notamment parce que la plateforme existe deja à l’étranger !

    mais petit problème, avez vous lu les CGU ? elles sont en anglais ! c’est cool de faire un site français mais ne pas traduire les conditions d’utilisation ( qui sont peut etre tendancieuses (ou pas ?)) c’est limite ( meme pour une version beta !)…

    2eme probleme, plutot une interrogation: il semble, en effet, que linklift utilise le PR pour calculer combien coute un lien. Deja le PR ( comme mentionné déjà ) n’a pas été mis à jour depuis un bout de temps ( ou on m’aurait menti…) mais c’est un peu limite pour un service de pub ( car c’est de la pub !) d’utiliser le service d’une société concurrente, Google, pour fixer ses tarifs. Non ?

  3. Le fait que les sites proposant des liens à vendre puissent être connus, sans même qu’il y ait besoin d’être enregistré : beta.linklift.fr/site-web…

    cela revient à dire à Google : "vous pouvez dès aujourd’hui arrêter de donner de l’importance aux liens que je fais, ce sont des liens publicitaires".

    Ce peut être une option pour obtenir du trafic, mais à très court terme ne présentera aucun intérêt pour améliorer son positionnement dans les moteurs.

    La solution est à la vente de liens en privé, certaines régies le permettent, et les moteurs n’ont alors aucun moyen de connaître les sites vendeurs et acheteurs.

  4. J’ai été contacté moi aussi par Linklift mais ils ne prennent pas encore en compte les hébergeurs de blogs donc j’ai du laisser tomber… Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils demandent d’installer un fichier php ! Ce n’est plus seulement un javascript comme avec tous les autres outils du genre, c’est une fichier php entier ! Assez intrusif comme méthode.

    De plus, chose qui m’a vraiment etonné, c’est que pour la "validation" du blog, ils demandent d’enlever tous les liens vers les annuaires et autres outils de référencement… (j’avais un lien vers mypagerank.net qu’ils m’ont demandé d’enlever…)

    Pour le paiement, le calculateur m’avait promis environ 80euros/moi pour un seul lien, grâce notamment, à mon page rank de 6 😉

  5. J’ai été aussi contacté, avec mon PR, j’ai fait le calcul, je pourrais avoir 10-13€ par lien.

    Etant donné que GG réfléchit à un blacklistage des sites d’échange de lien uniquement pour augmenter le PR, est-ce la bonne solution d’acheter des liens ou de vendre des esapces ?

  6. ce que je ne comprends pas c’est quel est le rapport avec le fait que Google veuille enlever les sites qui font de l’échange ou de la vente de liens.
    Si on suit cette logique, il est donc interdit de vendre de la pub sur son site. Si les gens achètent de la publicité sur un site, c’est bien pour drainer du trafic, non ?
    Toutes les régies, qui vendent des liens on est bien d’accord, vont donc être blacklistées ainsi que tous les sites qui leur sont affiliés ?
    L’échange de liens et l’achat-vente de pub est la base même du web, pourquoi GG voudrait-il interdire cela ?
    A mon avis, c’est plus compliqué.

  7. @123territorial.fr : oui pas de problème de compatibilité avec Adsense ! Ni d´ailleurs avec d´autres régies !

    notre entreprise a bien poussé depuis cet article (écrit en 2007!). Notre version beta n´est plus 🙂 Cela dit, notre but d´origine reste le même : proposer une solution de monétisation adaptée aux bloggers, y compris ceux qui n´ont pas beaucoup de lecteurs.
    C´est la raison pour laquelle nous ne rémunérons pas au nombre de clic ou de page vues, mais de manière fixe.

    Vous pouvez vous inscrire ici :
    https://www.linklift.fr/inscription/
    N´hésitez d´ailleurs pas à demander une estimation de prix 🙂

    A bientôt !

  8. bonjour,

    Je suis assez d’accord que ce type de pratique ne plaira certainement pas à google.

    Je pense que de la publicité contextuelle telle que google adsense et autres peut être largement plus rentable et automatisé.

    Mon choix s’est porté sur adsense en complément d’un peu d’affiliation pour la monétisation des mes blogs.

    salutations

  9. Pingback: Linklift vous a contacté. À votre avis pourquoi? | Le LinkLifteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies