Suivez-nous

Internet

Les coupures d’Internet n’auraient qu’un impact limité sur les mobilisations

Une étude récente remet en question cette stratégie adoptée par de nombreux régimes autoritaires.

Il y a

  

le

 
internet monde
© Unsplash / NASA

« Nous constatons un blocage et une limitation de Twitter en Biélorussie en réaction aux protestations contestant le résultat des élections. Les coupures d’Internet sont extrêmement nuisibles. Elles violent fondamentalement les droits humains fondamentaux et les principes d’un Internet ouvert et libre ». Twitter n’a pu que déplorer la décision du gouvernement bélarus de bloquer partiellement Internet dans le but de freiner la contestation en cours.

Le régime est loin d’être le seul à procéder de la sorte. Nous dressions l’an dernier un état des lieux des pays qui censurent le plus Internet. Outre les atteintes évidentes à la démocratie et aux droits de l’homme, ces pratiques sont aussi critiquées pour les dégâts économiques qu’elles entraînent. Ainsi, les coupures auraient coûté plus de 7 milliards d’euros en 2019 au niveau mondial.

Les VPN permettent de contourner la censure

En procédant de la sorte, les régimes qui se sentent menacés tentent d’annihiler les efforts de l’opposition. Il est pourtant permis de douter de l’efficacité de ces stratégies. C’est en tout ce qui ressort d’une étude menée par l’organisation de protection des libertés civiles Ranking Digital Rights.

Les chercheurs se sont penchés sur les mobilisations intervenues ces dernières années en Afrique et les conséquences d’une coupure et d’une censure du Web. Ils n’ont pas pu établir de lien entre ces dernières et une baisse de l’intensité de la protestation. Comme le note Vice, c’est même parfois l’inverse qui se produit. Ainsi, en 2017, un arrêt complet des réseaux sociaux en Ethiopie a débouché sur une recrudescence des affrontements.

Il faut dire que les citoyens font souvent preuve d’ingéniosité pour continuer de communiquer. Ainsi, Telegram  est largement utilisée en Biélorussie. Les VPN constituent également de précieux refuges en cas de censure. En mai dernier, nous vous expliquions justement comment ces derniers sont massivement utilisés à Hong Kong pour contrer les effets d’une nouvelle loi chinoise.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests