Suivez-nous

Réseaux sociaux

Des milliers d’employés de Facebook pouvaient lire les mots de passe

Des centaines de millions d’utilisateurs de Facebook avaient leurs mots de passe stockés en texte clair et consultables par des milliers d’employés de Facebook.

Il y a

le

Des milliers d’employés Facebook avaient accès aux mots de passe

Voici une révélation qui devrait de nouveau mettre à mal Facebook. Un véritable scandale révélé par KrebOnSecurity. Le site web spécialisé dans les informations relatives aux questions de sécurité assure que des milliers d’employés du réseau social géant avaient librement accès à des centaines de millions de mots de passe de comptes d’utilisateurs. L’entreprise de Mark Zuckerberg se défend en assurant qu’une enquête en cours n’a révélé, pour le moment, aucun abus de la part des employés.

Selon nos confrères de KrebOnSecurity, des employés de Facebook ont créé des applications qui consignaient des données de mot de passe non chiffré de centaines de millions d’utilisateur du réseau social. Ces employés stockaient, en texte clair, ces données sur les serveurs internes du géant américain.

Selon les premiers résultats de l’enquête interne, ce sont entre 200 et 600 millions d’utilisateurs de Facebook dont les données étaient ainsi librement accessibles à plus de 20.000 employés de Facebook. Des archives ont révélé que certains mots de passe dataient de 2012.

Facebook se veut rassurant

L’entreprise de Mark Zuckerberg assure qu’une enquête interne est en cours et que celle-ci n’a pas révélé, pour le moment, de cas d’abus de la part de ses employés. Scott Renfro, ingénieur en logiciels pour Facebook a ainsi assuré : « Jusqu’à présent, nous n’avons trouvé aucun cas dans nos enquêtes où quelqu’un cherchait intentionnellement des mots de passe, ni des signes d’utilisation abusive de ces données ».

L’ingénieur ajoute « Dans cette situation, nous avons constaté que ces mots de passe avaient été enregistrés par inadvertance, mais qu’il n’existait aucun risque réel. Nous voulons nous assurer que nous réservons ces étapes et que nous ne forçons un changement de mot de passe que dans les cas où il y a clairement eu des signes d’abus ».

Dans une correspondance avec KrebOnSecurity, Facebook assure qu’il compte notifier « des centaines de millions d’utilisateurs de Facebook Lite, des dizaines de millions d’autres utilisateurs de Facebook et des dizaines de milliers d’utilisateurs d’Instagram ». Pas certain toutefois que cela rassure les utilisateurs du réseau social déjà en proie à différents scandales et nombreuses réclamations. Notez que Githuf et Twitter avaient eux aussi reconnu des problèmes similaires.

Source

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Alain

    22 mars 2019 at 9 h 11 min

    Faut arrêter de se faire exploiter quoi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests