Des nouvelles de Kwaga : levée de fonds, recrutement & améliorations produit

Retour chez Kwaga (vainqueur de la première start-up du mois) pour savoir tout ce qui s’est passé entre temps.

8 start-ups ont été désignées par les lecteurs de Presse-Citron et vont donc concourir pour le titre de Start-Up française Presse-Citron 2012. Avant de désigner le grand vainqueur, retournons auprès de ces 8 start-ups pour apprendre à mieux les connaître. Commençons par Kwaga, vainqueur de la première édition en Octobre dernier et son CEO, Philippe Laval :

Presse-Citron : Quelles sont les nouvelles choses qui se sont passées chez Kwaga depuis Octobre dernier ?

Philippe Laval : Beaucoup de nouveautés de notre côté depuis Octobre ! Tant du côté produit de côté société, d’ailleurs.

Je commence par les nouvelles “société” : étape importante dans la vie d’une startup, nous avons annoncé, en Janvier, notre première levée de fonds de 1,2 M € auprès d’investisseurs privés conseillés par Financière Fonds Privés.

La levée a fait office d’accélérateur sur les recrutements dont nous avions besoin. Nous avons ainsi accueilli trois personnes à des postes clés : Brad Patterson dans le rôle de Community Manager (j’hésite à donner son nom tant il est bon !), Adi Bein dans celui de Directrice Marketing et enfin Bruno Foucault comme DGA en charge du développement commercial dont un des premiers objectifs est de développer un ecosystème  de SSII et d’éditeurs tiers dans le domaine du CRM. Bruno est l’ancien DG de Siebel France et son expérience nous sera précieuse auprès des grandes entreprises.

Côté produit maintenant, nous avons beaucoup travaillé sur WriteThat.name, le service qui tient à jour automatiquement votre carnet d’adresses. Lancé en mai 2011 pour Gmail et Google Apps, WriteThat.name fonctionne désormais avec Outlook (phase beta) et Lotus Notes.

Nous avons également lancé une fonctionnalité que nos utilisateurs adorent : HistoRecall. C’est une option de WriteThat.name qui permet d’aller analyser tous les emails reçus dans les 12 mois qui précèdent l’inscription au service pour en extraire les contacts. C’est vraiment le complément logique (et plébiscité) pour tous les utilisateurs satisfaits de notre service.

Enfin et pour revenir sur le CRM, nous avons lancé un connecteur avec HighRise, le CRM-light de 37 signals et travaillons actuellement sur des connecteurs avec Nimble et Salesforce.

Presse-Citron : Quel est l’enseignement le plus important que t’a apporté l’aventure Kwaga ?

Philippe Laval : Deux choses principales, à ce stade de l’aventure qui est loin d’être terminée.

Tout d’abord, ne faire aucune dépense marketing avant d’avoir trouvé le bon “product fit”, c’est-à-dire la “version” du produit qui trouve effectivement son marché. En d’autre terme, tant qu’il n’y a pas de traction sur un produit, il n’est pas utile d’entamer l’investissement marketing.

Deuxième chose et je m’en étais éloigné dans mes aventures précédentes, c’est la richesse de la scène startup en France et le nombre de personnes passionnantes qui y travaillent !

Presse-Citron : Quel est l’objectif principal de Kwaga à l’heure actuelle ?

Philippe Laval : Continuer à faire grossir notre base d’utilisateurs ! Chaque palier est significatif dans la vie d’une startup : de 0 à 1 000 utilisateurs, puis de 1 000 à 5 000, puis de 5 000 à 10 000 etc.

 Nous travaillons tous d’arrache pied pour faire grandir le nombre d’utilisateurs individuels et professionnels auxquels nous proposons de tenir leur carnet d’adresses mail et CRM à jour. Aujourd’hui, nous analysons presque un million de mails par jour et nous allons multiplier ce nombre par 10 dans les 6 mois qui viennent.

Presse-Citron : Pour qui voterais-tu à titre personnel ? Et pourquoi ?

Philippe Laval : EuropaApps car j’adore l’idée et le secteur. J’aurais voté pour Plug’n’Surf, mais comme je suis actionnaire j’essaye de ne pas trop les favoriser ;-).


Nos dernières vidéos

3 commentaires

  1. Voilà une aventure comme on les aime!
    En effet, la scène Startup française est très riche et en pleine effervescence.
    Travailler avec ces partenaires est passionnant et c’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons choisi de les accompagner en leur proposant nos solutions en terme de recrutement.

Répondre