Suivez-nous

Applications

Des programmeurs ont créé des chatbots, pour flirter à leur place sur Tinder…

Des programmeurs visiblement en manque de temps, ont mis au point des bots pour draguer, et même discuter, de manière automatisée, sur Tinder.

Il y a

  

le

 
Tinder
© Tinder

Des chatbots sur Tinder ?

Vous la connaissez forcément, l’application Tinder, lancée en fin d’année 2012, a redéfini notre manière de flirter en ligne. Le principe est simple : faire défiler des profils d’utilisateurs/trices, et valider (ou non) les profils via un swipe. Lorsque l’attraction est réciproque, les deux utilisateurs peuvent chatter, avant de se rencontrer, et plus si affinités…

Un principe de « speed dating » plus véloce que jamais… mais qui demande encore trop de temps à certains visiblement. En effet, certains programmeurs se sont amusés à programmer des bots pour Tinder, des programmes automatisés qui vont se charger de draguer à leur place.

Tinder femmes

© The Sun

Ainsi, Jeffrey Li a par exemple mis au point un algorithme qui permet de valider automatiquement 100 profils féminins chaque jour. Le bot a préalablement été « entraîné » par son développeur, et peut ainsi deviner si un profil sera apprécié par ce dernier, en se basant sur diverses photos de femmes analysées en amont via Google Images. Un procédé qui permet au développeur de « matcher » environ 5 fois par semaine.

Un bot qui swipe… et qui discute !

Du côté de Robert Winters, un programmeur belge, on a récupéré le code du bot mis au point par Jeffrey Li, et on a optimisé ce dernier. Ainsi, non seulement le bot est en mesure de swiper automatiquement les profils en fonction des goûts de son créateur, mais le bot est également capable de démarrer une conversation basique avec les profils qui vont matcher. « A un moment, le bot participait à environ 200 conversations en même temps. Je pense que Tinder a rapidement compris, et m’a banni, évidemment, de la plateforme » explique Robert Winters.

Au fil des années, Tinder a évidemment peaufiné son algorithme pour assurer une sécurité maximale à tous les utilisateurs. Par exemple, le logiciel s’est paré tout récemment d’une fonctionnalité de sécurité pour avertir les autorités en cas de situation dangereuse, via un simple bouton.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. vinoc

    5 février 2020 at 21 h 57 min

    On dit développeur, pas programmeur !
    Programmeur est une insulte à notre professions ! On ne règle pas le chauffage central, on crée des choses !

    Ralala…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests