Suivez-nous

Tech

En misant sur le cloud, Amazon est devenu un acteur incontournable des élections américaines

Amazon Web Services (AWS) stocke les données électorales de 40 états américains. Cette centralisation des informations en un seul système laisse entrevoir des risques en matière de sécurité du processus électoral.

Il y a

  

le

 
élections amazon
© Unsplash / Element5 Digital

C’est l’une des activités les plus méconnues d’Amazon : le stockage de données électorales. Sans faire de bruit, le géant de la Tech est en effet devenu un acteur majeur dans ce domaine. Une enquête menée par Reuters révèle l’étendue de ce phénomène. Dans 40 états, l’entreprise de Jeff Bezos gère désormais les sites web d’élections, stocke les listes d’électeurs et met à jour le décompte des résultats le jour du vote. AWS prend également en charge les opérations de collecte de fonds en ligne de Joe Biden, un des principaux favoris de la primaire démocrate.

Dans le contexte de menaces d’interférence étrangère qui pèse sur les prochaines élections de 2020 cette implication d’Amazon dans le processus électoral suscite un certain nombre de questions. L’entreprise propose certes des services assez peu couteux aux collectivités locales. A titre d’exemple, le comté d’Alameda en Californie paye moins de 100 dollars pour offrir à ses citoyens l’actualisation des résultats en direct le soir des élections.

Des risques liés à la centralisation des données

Amazon apporte aussi un plus en matière de sécurisation des données, les autorités locales n’ayant pas toujours les moyens d’assurer une protection optimale. Pour David O’Berry, cofondateur de Precog Security : « AWS est une bonne option pour les collectivités qui ne disposent pas des ressources nécessaires pour se protéger ».

Mais cette centralisation dans les mains d’un seul acteur peut aussi poser problème. « Cela fait d’Amazon une cible plus importante pour les pirates et augmente le défi de faire face à une attaque d’initié », souligne Chris Vickery, directeur de la recherche sur les cyber-risques à la startup de cybersécurité Upguard.

Le cloud d’Amazon est en effet très sécurisé mais pas infaillible. Comme le rappelle Reuters, un piratage effectué par un ancien employé de l’entreprise a créé un brèche concernant les données de plus de 100 millions de clients. Interrogée à ce sujet, l’entreprise a répondu par le biais d’un de ses portes-paroles : « Au fil du temps, les États, les comtés, les villes et les pays utiliseront les services AWS pour moderniser leurs élections afin d’accroître la sécurité, la fiabilité, l’analyse et d’optimiser l’utilisation des fonds publics ».

Amazon a en tout cas intérêt à prendre les menaces d’interférence et de piratage du processus électoral au sérieux. Nous sommes à moins d’un an des élections et l’actualité est déjà là pour nous rappeler les risques. Il y a tout juste deux semaines, Microsoft annonçait qu’un groupe de hackers iraniens lié au gouvernement avait tenté de pirater des responsables politiques américains.

Amazon Prime Video
Par : Amazon Mobile LLC
4.5 / 5
2,2 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests