Suivez-nous

Tech

En plus de nous protéger, ces masques pourraient éradiquer le virus

Et si ce type de masque pouvait aider deux fois à endiguer la COVID-19 ?

Il y a

  

le

 
coronavirus masque pandémie
© Pixabay / leo2014

On le sait, le virus circule encore, et même après le confinement il est de notre devoir de continuer à respecter les gestes barrières. Les principaux étant la distanciation sociale, et le port du masque. Cependant, même avec un masque il faut être prudent, car le virus peut survivre pendant quelques jours à l’intérieur ou à l’extérieur de ce dernier. Il vaut mieux donc éviter de le manipuler et le laver fréquemment.

Et si le masque servait, en plus de nous protéger, à éradiquer le virus ? C’est en tout cas ce à quoi réfléchissent quelques scientifiques. En ajoutant une couche spéciale à l’extérieur des masques, le virus pourrait mourir à son contact. Pour le moment, la piste la plus probable est l’ajout d’une matière conductrice afin de faire circuler un courant électrique à l’extérieur du masque capable de tuer le virus.

Forbes explique que cette technique est déjà utilisée dans la médecine notamment pour panser les plaies. Vomaris fabrique un produit jonché de petits points métalliques en zinc et en argent qui génèrent un champ électrique lorsqu’ils sont exposés à l’humidité. Ce type de solution est très efficace afin d’éviter une infection, et de guérir correctement une blessure. La vidéo ci-dessous montre comment fonctionne ce système.

Chandan Sen, chercheur au Centre de médecine et d’ingénierie régénératives de l’Indiana est un pionnier dans cette technologie. Après plusieurs tests sur un tissu conçu avec ce processus, l’équipe de Chandan Sen a remarqué qu’il suffisait seulement d’une minute pour détruire les forces électrostatiques du virus qui lui permettent de s’attacher. Suite à l’exposition au champ électrique, le virus a fini par perdre ses capacités à infecter de nouvelles cellules.

Le secteur de la technologie met beaucoup de forces dans cette bataille contre la COVID-19. Le MIT a développé un objet semblable à une box Wi-Fi, capable d’analyser les signaux sans fil dans l’air et déduire grâce à l’intelligence artificielle s’il s’agit de signaux vitaux. Cette solution permet de surveiller à distance les symptômes d’un malade en évitant le contact.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests