Connect with us

Mobile

Au tour de Facebook d’attaquer BlackBerry pour violation de brevets

Facebook a déposé une plainte contre BlackBerry pour vol de brevets, alors que la société canadienne a déjà attaqué le réseau social pour la même raison il y a quelques mois.

Il y a

le

BlackBerry brevets

Dans une plainte déposée il y a quelques jours, le réseau social accuse BlackBerry de vols de brevets, arguant du fait que le fabricant a enfreint pas moins de six brevets. Comme l’indique Bloomberg, le document de 118 pages estime que le fabricant canadien lui a volé la technologie qu’il utilise pour faire fonctionner sa messagerie vocale. De façon plus spécifique, l’un des brevets concerne la façon dont un smartphone fournit les graphismes, l’audio et la vidéo. Un autre se concentre sur l’analyse et le suivi des données GPS. Dans la plainte déposée à la Cour fédérale de San Francisco, Facebook atteste que ces vols ont « causé et continueront à causer des dommages » aux plateformes Messenger et WhatsApp.

BlackBerry, un patent troll trollé à son tour ?

Il y a quelques mois à peine, c’est BlackBerry qui accusait Facebook, mais aussi ses plateformes Instagram et WhatsApp, de violations de brevets. L’accusation portait alors sur le fait que le réseau social aurait exploité des technologies liées à l’encodage des messages et aux notifications, alors que celles-ci n’étaient pas à lui. La plainte évoquait alors l’affichage d’un timestamp ou la possibilité de taguer un ami, soit des caractéristiques particulièrement larges sur le plan juridique.

> Lire aussi :  D’autres applications concernées par le piratage massif de Facebook

À l’époque, l’avocat général de Facebook, Paul Grewal avait indiqué : « Le costume de BlackBerry reflétait tristement l’état actuel de son activité de messagerie. Après avoir abandonné ses efforts pour innover, BlackBerry cherche maintenant à taxer l’innovation des autres. Nous avons l’intention de nous battre ».

Il semblerait en effet que le fabricant ait acquis la réputation de patent troll en quelques années, si bien qu’il pourrait faire partie des entreprises cherchant à vivre sur les accusations de violations de brevets. Pour rappel, BlackBerry a déjà attaqué d’autres entreprises, dont Qualcomm, BLU, Nokia, ou encore plus récemment, Snap.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests