Suivez-nous

Réseaux sociaux

Facebook est très gourmand avec les créateurs

Facebook qui lorgne du côté de Patreon aurait des ambitions beaucoup plus gourmandes du point de vue du pourcentage….

Il y a

le

Facebook vient concurrencer Patreon

Facebook aurait désormais de sérieuses ambitions dans le business des créateurs. Un marché jusque-là grandement squatté par Patreon qui flirte avec le milliard de dollars déjà reversés. Patreon est une plateforme de financement participatif créée par le musicien Jack Conte, qui permet aux artistes inscrits d’obtenir des financements de mécènes. Mais là, où Patron réussit à laisser une très grande quantité de l’argent aux créateurs en ne prenant que 5% de marge, Facebook aurait de son côté une vision très différente du business. En effet, l’entreprise de Mark Zuckerberg ambitionne de prend 30%.

Son service n’aurait été rendu disponible qu’à une toute petite quantité de créateurs jusque-là. Mais ce montant est vraiment très important. A plus forte raison alors que Google et Apple récupéreront aussi une marge pour les achats à l’intérieur de l’application sur iOS et Android.

Pour ne rien arranger, Facebook veut récupérer les droits sur tous les travaux des créateurs une fois qu’il sont liés à la souscription. Un accord qui ne prend pas fin si le créateur quitte la plateforme si on en croit un document interne. Bonus, Facebok, pourrait aussi offrir des essais gratuits, sans compenser les créateurs.

Des stratégies très différentes selon les plateformes

Dans un premier temps, Facebook a seulement proposé ce nouveau service à 10 personnes. Mais un email aurait été envoyé lundi pour proposer un service à 4,99  dollars par mois pour les créateurs. Autant dire que pour l’instant, il n’y aurait pas de marge pour attirer les créateurs. Mais cela pourrait changer très vite.

Facebook a précisé que les droits auraient été requis pour créer des stickers qui peuvent ensuite être intégrés dans les publications. Mais la formulation n’est pas aussi restrictive.

La politique de Facebook montre aussi que comme pour Apple News, les géants sont prêts à utiliser leur force de frappe sans aucun problème moral. En revanche, Epic Games qui se trouve dans la situation du challenger avec Steam fait les compromis.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests