Connect with us

Réseaux sociaux

Facebook a menti aux marketeurs, le réseau social poursuivi en justice

Facebook est accusé par un groupe de marketeurs d’avoir triché sur les statistiques de ses vidéos pendant plus d’un an. Le réseau social invoque des problèmes de calculs, mais qu’en aucun cas il n’avait cherché à frauder ses partenaires.

Il y a

le

Facebook piratage élections

Un problème dans les vidéos sur Facebook

Décidément, les jours se suivent et se ressemblent pour Facebook ces derniers temps. A chaque nouvelle polémique, une nouvelle menace d’action judiciaire. Qu’il s’agisse d’accusations de trafic sexuel ou du hack de dizaines de millions de comptes, difficile de s’y retrouver.

Selon le Business Insider, c’est une nouvelle plainte qui aurait été lancée mais cette fois-ci par un groupe d’annonceurs. Ceux-ci accusent l’entreprise de Mark Zuckerberg d’avoir triché sur les statistiques de ses vidéos pendant plus d’un an. Concrètement, il y avait des problèmes de calculs mais ceux-ci n’ont été signalés que bien trop tard.

Pour armer ce dossier, l’entreprise LLE One qui est au centre de l’accusation se baserait sur pas moins de 80.000 pages de fichiers internes du réseau social.

Le réseau social rejette les accusations

Cette affaire a vu le jour en 2016 suite à un article du Wall Street Journal. Le média américain expliquait alors que Facebook calculait mal de 60 à 80% le temps passé devant les vidéos. Une révélation qui va mettre en branle beaucoup de changements.

> Lire aussi :  Pour sortir de la tourmente, Facebook recrute un homme politique

La plainte estime que les statistiques auraient été augmentées de 150 à 900%. Et selon l’entreprise, Facebook connaissait déjà le problème en 2015. Des ingénieurs auraient ainsi mentionné le sujet dans des mémos internes. LLe One accuse aussi Facebook de n’avoir touché au sujet qu’à partir de septembre 2016, en s’appuyant seulement sur une équipe de deux ingénieurs.

De son côté, le réseau social a expliqué avoir demandé un rejet de la plainte.

Cette action est sans fondement et nous avons déposé une requête en rejet de ces accusations de fraude. Il est faux d’insinuer que nous avons essayé de cacher ce problème à nos partenaires. Nous avons immédiatement parlé de cette erreur à nos clients lorsque nous l’avons découverte—et avons mis au courant notre centre d’aide pour expliquer le problème.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests